AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Vous, ici ?! || PV Jason

Invité


MessageSujet: Vous, ici ?! || PV Jason   Lun 18 Juin - 22:27

Le Serdaigle avait obtenu du capitaine de sa maison l'autorisa à utiliser son matériel et celui de l'école. Ce n'était pas la première fois qu'il négociait cela. Tout c'était toujours bien passé, alors pourquoi lui refuserait-on ? D'autant plus qu'il avait une bonne réputation, c'était un garçon calme , sérieux, sans doute avait-il besoin de voler tranquillement, voilà tout ! C'est drôle non, comme les gens peuvent se tromper ?

Nikita arriva sur le terrain, changé. Exit la robe propre et bien repassée, il portait un sweat shirt délavé, un jean déchiré, dans un état d'usure tout aussi avancé que son sweat. On était bien loin de son image d'intellectuel bien sous tous rapports. Ainsi habillé, il avait plus l'allure d'un mauvais garçon qui va braquer une grand-mère. Ce n'était pourtant encore pas tout à fait cela. Il s'accroupit à côté d'une malle qui remuait seule. Oui, la malle à cognards. Il l'ouvrit, les balles n'étant plus retenu que par des chaînes. Son regard glacé se bloqua quelques secondes sur ces choses vivantes en un sens. Puis, il se saisit de son balai et d'une batte.

Il enfourcha sa monture. Il s’éleva. Avec habileté. On voyait qu'il avait l'habitude de chevaucher ainsi. Sans doute aurait-il fait un bon joueur s'il l'avait voulu. Mais il ne s'était jamais présenté. Volonté personnelle. Il attrapa sa baguette, glissée dans la poche kangourou de son haut, et pointa la caisse renfermant les cognards.

« Alohomora ! »lança-t-il d'une voix forte.

Le cadenas s'ouvrit, libérant les deux monstres. Un sourire s'ancra sur les lèvres du jeune homme. Le premier cognard chargea vers lui directement, il l'esquiva avec vivacité. Puis, renvoya à terre le second d'un puissant coups de batte. On avait presque du mal à imaginer qu'il puisse avoir une telle force.

*

« Alors, mon petit Niki, tu vas te décider à lui parler ? »susurra le blond à l'oreille du Serdaigle.

Les mains du brun se stoppèrent, arrêtant de déboutonner la chemise du Serpentard. Son regard glacé le fusilla. L'androgyne face à lui eut un rire cruel. Le rire d'une personne qui sait plus de chose qu'on aimerait qu'il sache. Le rire d'une personne qui a toute les cartes en main. Le rire d'un dominant. Le russe aurait du s'en douter. Après tout, accorder ne serait-ce que quelques relations charnels à ce type, c'était comme vendre son âme au diable. Il aurait du le prévoir. Et maintenant, il se retrouvait là, à l'entendre le narguer. A pointer de son sarcasme toute la vicissitude de son être. Toute son hypocrisie. Tout son esprit retors.

« Ne parle jamais de lui. Tu as compris ? Jamais ! »répondit-il énervé.

Nouveau rire du blond.


« Tu es pitoyable mon pauvre Kovalevski. Tais-toi, et embrasse-moi. »

Nikita hésita une seconde. Puis, mécaniquement, ses lèvres touchèrent les siennes...


*

Sa batte heurta le ballon avec violence. Il s'en voulait d'être si pitoyable. MacGayl avait raison. Il était absolument pathétique à se cacher de tous. Il était pathétique à accepter de voir la personne qu'il aimait sans jamais pouvoir l’effleurer. Sans jamais lui dire réellement la réalité de ses sentiments. Il n'était qu'un pauvre con. Un sombre profiteur. Chaque coup qu'il frappait, il voyait son reflet. Chaque coup s'accompagnait de cris rageurs, parfois d'insultes russes.

Il frappa à nouveau, mais quand il regarda la trajectoire de la balle, il remarqua une silhouette. Une silhouette qu'il aurait reconnu entre toutes. Sa silhouette. Que faisait-il là ? Il piqua vers lui, le plus rapidement qu'il put. Dépassant de peu le cognard, il y opposa sa batte, le renvoyant donc plus loin. Mais n'ayant pas prévu son coup, il tomba de son balai, juste à côté de Jason. Heureusement, il n'était tombé de très haut. Il pesta en russe. Que faisait-il là, bon sang ?


« Qu'est-ce que tu fais là ? J'ai failli te tuer ! »lâcha-t-il en se relevant, récupérant la batte, près à renvoyer un cognard si l'un des deux revenait. « Il n'y avait plus d'entraînement ce soir ! »

Et en plus, il fallait que ce soit lui qui le surprenne ainsi. La chute avait fini de déchirer une de ses manches qui tomba pathétiquement au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Mer 20 Juin - 19:48

Jason avançait lentement dans les couloirs de Poudlard, répondant aux rares personnes, surtout certains Serdaigles habituaient à le voir dans la salle commune de la maison, qui lui disaient bonjour par un sourire et un bredouillement qui était sûrement une réponse. Il resserra son pull bleu pâle contre lui avant de sortir du grand bâtiment. Il faisait encore jour, malgré le temps un peu gris, mais il se dirigea quand même vers le terrain de Quidditch. Il avait des fois besoin de sentir un peu seul, et ce terrain était un lieu qu'il appréciait particulièrement parce qu'en plus d'être tranquille, il lui rappelait de bon souvenir, comme le Quidditch était un des seuls moments où il n'avait plus peur de sa timidité trop gênante.

Il atteint donc le terrain lorsqu'il attendit un bruit, et surtout une voie qu'il connaissait bien comme c'était celle d'un de ses amis de sa maison. Une des seules personnes avec qui Jason réussissait à parler sans trop de problèmes, ce qui était plutôt étonnant. Il s'avança donc sur le terrain pour le saluer, parce que même s'il venait pour être seule, il n'allait quand même pas ignorait la présence de l'autre Serdaigle pour s'isoler. Ce n'était pas vraiment son genre, du moins, c'est ce qu'il essayait de se dire.

« Salut Niki... »

Jason s'arrêta brusquement dans sa phrase lorsqu'il vit le cognard qui fonçait dessus. Déjà que quand il avait un balai, il détestait ses balles vicieuses qui, il en était sûr, prenait un malin plaisir à essayer de le faire tomber en plein match, mais quand il était simplement sur la terre ferme, il en avait presque peur. C'est sûr qu'un cognard volant à cette vitesse qui vous fonce dessus n'est pas la chose la plus rassurante que vous pouvez voir en début de soirée. Surtout quand vous aviez pour but de vous détendre un peu.

Il sourit. Un sourire complètement bêta, comme celui d'un enfant qu'on vient de rattraper à la dernière minute alors qu'il faisait une chute. Même si là, la situation était différente. Jason regarda donc son sauveur, qui venait de foncer pour dévier la trajectoire de la balle alors que lui était tétanisé. On pouvait se demander qui était le joueur de Serdaigle des deux. Il le regarda ensuite tomber de son balai et se précipita pour l'aider à se relever, s'en voulant un peu. C'était quand même de sa faute. D'ailleurs, il avait l'air plutôt énervé, ce qui gêna encore plus Jason qui ne put répondre qu'une ébauche de phrase à voix basse, à cause de la peur de s'attirer encore plus de problèmes avec le Serdaigle.

« Je sais mais... J'aime bien venir ici... Je savais pas que tu jouais... »

Il baissa les yeux vers le sol, regardant par la même occasion la manche du pull de Nikita tombée, déchiré par la chute, ce qui n'améliora pas l'état de Jason qui se mit à culpabiliser encore plus.

« Désolé... »

Il lui fit un petit sourire triste. Il se sentait pathétique puisqu'il savait que la chute aurait pu lui faire beaucoup plus mal s'il était tombé de plus haut et qu'ils avaient juste eu tous les deux de la chance, qui n'aurait pas eu lieu d'être s'il n'était pas venu au mauvais moment sur ce terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Dim 24 Juin - 15:22

C'était incroyable. Comment pouvait-on lui faire à ce point confiance ? Pourquoi n'avait-il pas bougé ? Pourquoi était-il resté à le regarder béatement ? Nikita se demandait parfois si ses sentiments n'étaient pas réciproques. Après tout, était-ce normal de faire autant confiance à quelqu'un ? De penser qu'il arrêtera de toute manière ce vilain cognard ? C'était déstabilisant. Énervant aussi. Particulièrement frustrant.

Nikita se releva trop rapidement pour que l'aide de Jason ait eu un réel impact. Mais au moins, il pouvait constater qu'il n'avait absolument rien eu. Que son corps était intact. Qu'il était toujours aussi beau. Mais il se força à très vite chasser ces pensées. Il ne devait pas y penser. Il devait se calmer. Reprendre le contrôle. Ne pas le blesser sans aucune raison. Pas lui. Mais c'était difficile, surtout en surveillant deux cognards près à leur tomber à nouveau dessus. Entendre la voix de Jason si faible, si coupable lui fit un peu plus regretter son emportement. Quel c*n il était par Merlin !


« Ne t'excuse pas... C'est ma faute. Désolé. J'ai juste eu peur pour toi. »reprit-il d'un ton plus neutre, ne gardant qu'un lointain timbre légèrement énervé.

Il posa doucement une main sur son épaule. Un contact distant, mais qui signifiait beaucoup pour Nikita, qui lui coûtait aussi énormément. C'était terrible de se dire que jamais il n'obtiendrait plus, alors que chaque jour il rêvait de tellement plus. Mais c'était impossible, il le savait très bien. Jason était quelqu'un de bien trop fragile pour qu'il le trahisse d'une quelconque façon. Alors il continuerait de se taire un peu plus longtemps, il subirait encore quelques temps les moqueries et les regards accusateurs de l'autre blond et calmerait ses pulsions. Jason n'en saura jamais rien. C'était une obligation, une nécessité. Toutes ces pensées se bousculaient dans sa tête, étourdissantes.

Il ne vit le cognard arriver derrière Jason qu'au dernier moment. Bon sang, ces foutus balles ne pouvaient-elles pas se diriger seulement vers lui ? Non, il fallait qu'elles arrivent vers l'autre Serdaigle. Les solutions n'étaient pas nombreuses pour éviter à nouveau une collision. A terre, seule l'esquive était envisageable vu leur configuration. Et il n'avait plus vraiment le temps de demander à Jason de se baisser, il aurait sans doute un temps d'hésitation fatal. Alors, le russe décida d'agir pour lui, d'une façon un peu violente. Il l'attrapa dans ses bras, et le tira contre lui. Pour ensuite se laisser tomber sur le dos.

Oui, lui qui venait d'assurer qu'il ne le toucherait jamais plus que d'une main sur l'épaule, c'était un peu râpé. Mais le cognard passa juste au dessus d'eux, ils l'avaient évité de peu. Alors tant pis pour les résolutions pudiques. Et tant pis pour son dos aussi qui avait bien claqué contre le sol. La batte gisait à côté de lui. Ses bras le serrait contre lui, plaquant l'un contre l'autre leurs torses. Il pouvait sentir son odeur, toutes les nuances de celle-ci. Son visage était tout proche. Tellement proche. Il resta quelques secondes silencieux, le dévorant du regard, sans doute surpris et étrangement heureux, même s'il réprimait le plus possible son sourire.


« Ça va ? Je ne t'ai pas fait mal ? Excuse-moi, je l'ai vu arriver au dernier moment, je n'ai vu que ça comme solution... »murmura-t-il doucement.

Ses bras n'avaient pas bougé. Il ne voulait pas le laisser partir. Il aurait voulu toujours le garder ainsi contre lui. Peut-être qu'aussi près de lui, il aurait réussi à toujours le protéger. Mais il ne pouvait pas décemment le faire. Ses mains glissèrent donc doucement, délicatement, amoureusement le long de son dos pour finalement tomber au sol.


« Il vaut mieux que tu te dépêches de prendre ton balai, tu seras moins vulnérable. Et ça évitera d'autres situations de ce genre. »continua-t-il d'un ton faussement neutre.

Il n'avait jamais senti son cœur battre si fort. Il ne s'était jamais senti aussi vivant qu'en l'ayant là, au creux de ses bras. C'était terriblement cruel de s'apercevoir de tant de vie pour ensuite comprendre qu'on ne la ressentirait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Mer 27 Juin - 17:09

Jason regarda son balai qu'il avait posé à terre en arrivant. Il était venu ici en l'amenant dans l'espoir de pouvoir s'en servir, ce qui n'allait sûrement pas être le cas vu qu'il avait l'impression d'avoir énerver l'autre Serdaigle, qui était déjà en train de taper des cognards. Il s'en voulait donc énormément, puisque c'était une des seules personnes avec qui il arrivait vraiment à s'exprimer, peut-être à cause du caractère froid et distant de celui-ci, même s'il ne l'était pas vraiment avec le blond. Jason attendait donc une réaction après après aidé son ami à se relever. Qu'il lui ordonne de dégager en fait. Mais ce n'était pas sa faute, s'il n'avait pas pouvait, c'est qu'il avait trop peur, qu'il savait que ça ne servirait à rien et qu'il se doutait que Nikita allait l'arrêter lui-même. C'était un peu son protecteur, même si ça lui avait paru bizarre au début.

Le blond fut donc assez choqué quand il s'excusa à son tour. Pourquoi ? Ce n'était pas sa faute, il l'avait dit lui-même personne n'était sensé se trouver sur le terrain à une heure pareille. Et encore moins rester bloquer comme un idiot à attendre de se faire percuter par un cognard. Mais c'est surtout la dernière phrase qui le percuta le plus. Peur. Personne n'avait jamais eu peur pour lui, du moins, il n'en avait jamais eu connaissance, et la nouvelle était tellement soudaine qu'il avait du mal à savoir quoi répondre. C'est vrai, c'était tout nouveau pour lui cette sensation. Il regarda alors Nikita droit dans les yeux et essaya de sourire, touché par la réponse de son ami. Et encore une fois, Jason se trouvait plus ou moins dans l'impossibilité de répondre, ayant peur de sortir quelque chose de déplacer, ou de méchant qui blesserait l'autre.

« Je... Euh... Merci beaucoup de m'avoir sauvé... »

Il avait dit tout cela d'une petite voix faible dont les personnes qui lui parlaient régulièrement avait l'habitude d'entendre, surtout quand il ne savait quoi dire. C'est vrai, un « Faut pas avoir peur pour moi » aurait peut-être été une bonne chose à dire, mais jamais Jason n'aurait osé lui répondre ça de peur qu'il le prenne mal, surtout que connaissant assez bien Nikita, il savait qu'il n'avait pas peur pour n'importe qui. Il sentit alors sa main se posait sur son épaule et le regarda en souriant, faisant encore plus d'efforts que quelques secondes plus tôt.

Jason est un petit être tout timide. Il avait déjà du mal à entretenir une conversation avec quelqu'un, alors quand l'autre Serdaigle le prit dans ses bras avant de se laisser tomber à terre, le blond venait de perdre le peu d'assurance qui lui restait. Il vit le cognard passait pas très loin au dessus d'eux, toujours dans les bras de Nikita. Décidément, l'absence de distance le troublait, le gênait, et il devait l'avoir remarqué puisque Jason était tout rouge de honte. D'une part, parce qu'il venait encore une fois de le sauver, et ça en à peine cinq minutes, mais aussi parce qu'il avait une vue assez impressionnante sur le visage du russe, à cause de la proximité de celui-ci avec le sien. Il essaya de ne pas faire attention à la beauté qu'il en ressortait, même si ça s'avérait tout de même difficile.

Il reporta donc son attention aux murmures prononcés par celui qui venait encore une fois de le protéger. Jason le regarda tristement en entendant ses paroles. Il n'avait pas à s'excuser de l'avoir sauver, et encore moins à lui demander s'il avait mal, surtout qu'il savait très bien qu'en tombant comme il l'avait fait, Nikita avait sûrement du se faire mal au dos. Jason rassembla donc le peu de courage qu'il aurait en réalité voulu se cacher tellement la situation le gênait.

« Pourquoi tu t'excuses ? Tu nous as sauvé. Et puis, c'est à toi qu'il faudrait demander si tu as mal ? Tu es quand même tombé sur le dos... Ça va aller ? »

Jason attendit que Nikita enlève ses bras pour se lever. Il ne se serait pas permis de le faire brusquement en enlevant de forces les bras du garçon. Il lui tendit encore une fois sa main pour l'aider à se lever. C'était quand même la moindre des choses. Le blond regarda son balai. Il n'avait pas tord, avec un balai, il était moins vulnérable, surtout qu'en tant que gardien de Serdaigle, il avait l'habitude d'être coursé par des cognards. Son regard dévia du balai jusqu'à la personne en face de lui. Une des personnes qu'il respectait le plus dans tout Poudlard sûrement. Il avança d'un pas dans sa direction et, aussi bizarre que cela puisse paraître de la part de Jason, il le prit dans ses bras. C'était pour lui, une façon de montrer son affection, puisqu'il avait au fond de lui toujours rêver que des gens la lui témoigne comme ça.

« Merci pour tout Niki... Allez viens, on y va. »

Après avoir dit cela, il se dirigea donc vers son balai qu'il enfourcha avant de s’envoler sur le terrain tout en surveillant la position des cognards. Si ça se trouve, la troisième fois, ça serait lui qui sauverait Nikita, même s'il n'avait, et ça avait été prouvé des tonnes de fois, pas du tout les compétences requises pour faire batteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Mer 27 Juin - 22:40

Cette voix. D'un coup, elle fit chuter sa colère. C'était plus efficace qu'une formule magique. Plus puissant qu'un sortilège. C'était effrayant. Nikita n'arrivait pas à se l'expliquer. On avait beau entendre parler de ce sentiment, on a toujours du mal à croire qu'un jour on le ressentira, qu'un jour on sera totalement vulnérable face à quelqu'un malgré les barrière qu'on a construites. Un sourire qui fait vibrer en vous des choses endormies depuis longtemps. Vraiment, c'était toujours aussi déstabilisant. Au début, Niki avait cru que cet effet s'estomperait, disparaîtrait avec le temps. Mais cela persistait. Comme tout le reste. Il était démuni. Il n'avait pas réussi à trouver un moyen de contrôler cette émotion là.

Imaginez donc l'effet du corps contre le sien. Une bombe. Plus que cela. Une bombe atomique. Une guerre sanglante, douloureuse. D'un autre côté, c'était aussi une sensation d'une félicité enchanteresse, presque divine. Il aurait voulu toucher cette peau, ces cheveux. Aucun doute qu'une seule caresse sur ce corps lui aurait fait oublier tous les autres. Il n'y aurait plus eu de rencontre avec le blond le plus séduisant de l'école. Non, plus besoin de tout cela puisqu'il aurait eu celui qu'il rêvait depuis tant d'années. Plus besoin de compensation. Mais rien de cela ne se produirait. A voir le visage écarlate de Jason, que cette situation se soit produite une fois par erreur était suffisant.

Mais cette fois, ce fut Nikita qui se retrouva sans voix en entendant l'autre garçon parler. Surtout à sa première question. Il s'excusait pour tellement de choses. Devait-il lui dire ? Non, c'était stupide de faire cela. Les autres questions s'enchaînèrent. Il n'aurait pas de problème à en éluder une. Pourtant, étrangement, cela n'aida pas vraiment le Serdaigle à parler. Les mots avaient du mal à passer ses lèvres. Tout comme ses muscles à bouger même si Jason était parti. Il était comme abasourdi.

Il finit par se relever en saisissant la main du jeune homme. Il aurait tellement aimé prendre sa main plus souvent. Pour aucune raison. Juste pour sentir sa main contre la sienne. Être sûr de l'avoir à côté de lui. Il retira sa main à cette pensée. Assez brusquement, même si son geste n'était pas brutal.


« Ça va oui... Je suis habitué à tomber... A force, on encaisse mieux les coups. Mon dos n'a rien, ne t'inquiète pas. »dit-il d'une voix neutre.

Et puis qu'importe que je me fasse mal si tu n'as rien. Il aurait voulu dire cela aussi. Il dut se retenir fortement. On aurait eu du mal à prendre cela pour de la simple amitié. Ce genre de phrase, on ne les dit pas à n'importe qui. On ne les dit pas n'importe comment. On ne les dit pas quand on est lâche. Le poing de Nikita s'était serré. Il n'était qu'un pauvre abruti incapable de s'assumer. Son regard était rivé vers cette main crispée. Sur la représentation de sa frustration. Tant et si bien qu'il ne vit pas Jason revenir vers lui. Il ne voyait rien hormis sa colère.

Il ne put contenir sa surprise en sentant les bras autour de son corps. Que ? Que faisait-il ? Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Que lui prenait-il ? Lui qui était si distant avec tout le monde ? Pourquoi s'approchait-il tant de lui ? Pourquoi maintenant ? Ses yeux s'étaient écarquillés. Il n'eut pas le temps de réagir que le garçon était déjà reparti. Bon sang. Il resta figé un instant. Cherchant à reprendre le contrôle de son corps. Que devait-il voir en ce geste ? C'était trop inattendu pour ne pas y voir... Non, non, non ! Pas d'espoir. C'était le seul moyen de ne pas être déçu !

Il secoua la tête, et suivit la démarche de son camarade, récupérant sa batte au passage, enfourchant le balais de l'école. L'air fouettait à nouveau son visage, justifiant l'humidité de ses yeux. Il ne devait pas craquer maintenant, c'aurait été trop bête. Il se stabilisa à côté de Jason.


« Pourquoi tu me remercies ? C'est naturel d'aider un ami lorsqu'il court un danger. Et puis, j'étais à l'origine du premier cognard non ? D'ailleurs, tu veux que je t'aide à t'entraîner face à ces charmantes balles ? »dit-il d'une voix à nouveau assurée.

Mais en disant cela, il ne pouvait s'empêcher de le regarder lui plutôt que tout ce qui les entourait. Bon sang que l'amour est une chose dangereuse !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Ven 29 Juin - 0:26

Jason regarda Nikita après lui avoir fait le câlin improvisé. Il avait été tellement rassuré quand il lui avait dit que son dos n'avait rien. Parce que s'il lui était arrivé quelque chose, le blond s'en serait sûrement voulu à vie. Déjà que là, il s'en voulait de ne pas avoir fait assez attention, ce qui aurait pu blesser à la fois lui et son ami. D'un côté, même s'il était touché que le Serdaigle le protège autant, il ne pouvait s'empêcher d'avoir une certaine gêne, surtout quand celui-ci avait dit qu'avec le temps, on encaissait mieux les coups. D'accord le blond ne savait pas particulièrement desquels il parlait, mais il ne pouvait pas arrêter de penser à l'idée qu'une partie était causé alors qu'il essayait de le sauver.

D'où le câlin que maintenant Jason ne savait pas s'il devait regretter ou pas. C'est vrai, une tonne de questions se bousculaient dans sa tête mais elles allaient majoritairement dans le même sens. Allait-il lui en vouloir pour cet acte qui n'était pas vraiment commun de nos jours, surtout entre deux garçons. Du coup, le blond stressait comme un malade, c'est vrai il ne voulait pas perdre l'amitié de l'autre Serdaigle. Mais d'un autre côté, il pensait qu'il était vraiment important de montrer son affection aux gens, surtout à ceux qui en manquait. Et même si Nikita n'était pas la personne la plus bavarde au niveau de sa vie, Jason en connaissait sûrement assez pour se douter qu'il faisait parti de cette catégorie. Tout comme lui.

Il sourit. La réaction de Nikita face à son merci ne l'étonnait pas du tout. Ils étaient maintenant dans les airs et Jason observait les cognards qui se baladait à travers le terrain, puisque maintenant, s'ils devaient tomber à terre pour leur échapper, ce n'était pas juste un moment où Jason se retrouverait gêner d'être dans les bras du Serdaigle, mais un allé direct pour l'infirmerie, tout en espérant ne pas amener l'autre avec lui.

« Pourquoi ? »

Il avait dit ça d'une toute petite voix, dont l'intonation laissait sous-entendre qu'il était en train de réfléchir. En fait il cherchait le moyen exacte, la phrase parfaite pour faire comprendre à Nikita pourquoi il le remercie, puisque de toute façon, ce n'était pas juste pour une simple histoire de coganrds.

« Parce que tu m'as toujours aidé et protégé, surtout quand j'en avais besoin, comme maintenant ou comme quand l'autre blond venait encore une fois me rappeler ma timidité trop excessive. »

Record de la plus longue phrase prononcé par Jason de la journée battu. C'est vrai qu'il avait du mal à parler pour dire ce qu'il pensait, et encore plus ce qu'il ressentait. Là encore, il n'était pas vraiment à mettre en faute là dedans. C'était simplement des problèmes de jeunesses. Il essaya d'oublier cette pensée pessimiste qui venait donc de lui traverser l'esprit et reporta son attention stabilisé à côté de lui avant de lui faire un grand sourire. Jason était quand même rassuré, il ne paraissait pas lui en vouloir pour le câlin.

« Oui, entraîne moi ! »

Une phrase dans laquelle il paraissait sûr de lui, c'était quelque chose de rare. Mais c'était explicable. Jason était vraiment nul dans cette partie du Quidditch alors qu'il savait très bien que ce n'était pas le cas de Nikita, qui pourrait facilement rentré dans l'équipe s'il le voulait. Alors tant qu'à être sur le terrain, si ce dernier pouvait en plus aider le blond à se perfectionner, ça l'arrangeait totalement. Il faut dire qu'il avait toujours peur de se prendre un cognard en pleine figure pendant les matchs, ce qui était quand même compréhensible. Juste quelques secondes après avoir prononcé sa dernière phrase, il vit un cognard qui arrivait droit sur eux, pour la troisième fois en peu de temps. Il attrapa le bras de Nikita qui semblait ailleurs, l'obligeant à bouger son balai pour échapper à la balle qu'il allait bientôt considérer comme maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Mer 4 Juil - 22:16

Nikita fut surpris de la réponse de Jason. Il l'avait ainsi pris dans ses bras, juste pour cela. Juste parce qu'il le protégeait ? Juste pour cela ? C'était dérisoire. Nikita aurait espéré tellement d'autres choses. Enfin non, il n'espérait qu'une seule chose. Mais le pire dans cette histoire, c'était l'autre réponse au pourquoi. Parce qu'il le protégeait d'Ewen ? C'était le monde à l'envers ! Si cet autre blond le charriait, c'était vraisemblablement à cause de lui, et de la relation qu'il entretenait avec ce Serpentard. C'était sans doute à cause de son propre intérêt pour Jason qu'Ewen continuait à l'embêter, à l'asticoter dès qu'il pouvait. Presque pour mettre son propre protectorat en avant. C'était d'un machiavélisme sans nom, et il s'en sentait coupable.

« Mais ce n'était rien tout ça... Ne me remercie pas pour cela... »dit-il presque plus pour lui-même que pour Jason.

Il ne voulait pas être remercié pour cela. En fait, il ne voulait pas des remerciements, il attendait autre chose. Il voulait autre chose. Il ne voulait pas qu'il le prenne dans ses bras pour cela. C'était trop injuste, bon sang ! Il attendait autre chose. Mais... Comment pouvait-il avoir un regard si beau ? Si gentil ? C'était presque un crime ! Et son sourire, si pur, si innocent, si adorable. Un sourire à damner les anges ! A oublier le reste du monde. Même sur un balai, même à proximité de cognards.

Une erreur qui peut être fatale. Mais fort heureusement, Jason n'avait pas qu'un sourire d'ange, il en avait aussi les fonctions, protégeant à son tour sa vie en déviant son balai. Seulement, Nikita n'était pas vraiment préparé à ce mouvement. Si bien qu'il se rattrapa assez maladroitement à son camarade, tombant à demi de sa monture. C'était une situation particulièrement ridicule d'être dans un équilibre si précaire... Son regard croisa celui de Jason, et il ne put retenir un rire. Sans doute un peu nerveux, mais aussi un peu absurdement désespéré et amusé de la situation. A croire que ces fichus cognards voulaient les rapprocher à tous prix !

Son rire dura quelques secondes, peut-être même une minute. Puis, il se redressa progressivement, devant prendre un léger appui sur l'autre garçon. Apposant ses mains sur son torse. Cela le mettait particulièrement mal à l'aise. Il avait l'impression de violer l'innocence de son camarade par de tels gestes fortuits. C'était gênant !


« Désolé... Je n'en ai pas pour longtemps... Merci pour l'aide... »dit-il alors que leurs visages étaient à nouveau face à face, proche, trop proche.

Mais il ne pouvait continuer. Il ne pouvait détacher son regard de celui de Jason. Comme si le temps s'était arrêté. Comme si seul Jason existait. Comme si son balai n'était pas en train de glisser de ses jambes... Pardon ? D'un coup, il se ressaisit, lâchant Jason. Mais sa réaction était un peu tardive. Il se retrouva donc accroché à son balai... tête en bas.

C'était une sensation tout à fait surprenante. L'impression que tout s'inverse dans votre corps. Ce n'est pas douloureux, juste très étrange. Il lui fallut quelques secondes d'adaptation. Très vite, il se ressaisit, et par quelques pirouettes il se remit convenablement en selles, avec quelques acrobaties plus ou moins ridicules aussi. Une fois stabilisé, il revint non loin de Jason.


« Bon, finis de rire ! On commence cet entraînement ! » déclara-t-il avec fierté.

Il alla rapidement d'un piquet récupérer sa batte. Et remonta vers son camarade.


« Prépare toi ! Je vais être impitoyable ! »cria-t-il d'une voix forte.

Son regard bleuté repéra un cognard. Il s'approcha de lui, et d'un geste habile et puissant frappa la balle. Visant Jason, ou plutôt tout juste à côté de lui. Parce qu'au fond, il était incapable de risquer de lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Ven 6 Juil - 11:55

Des fois, Jason se disait que l'autre Serdaigle était trop modeste. Bien trop modeste. C'est vrai, il n'avait pas l'air de comprendre que si Jason le remerciait, ce n'était pas sans raison. C'est vrai, s'il faisait ça, ce n'était pas forcément quelque chose de bien pour lui, comme il essayait de faire comprendre à Nikita par ses exemples, qu'il avait besoin de lui. Et Jason détestait ça. Il savait que pour beaucoup de choses, il dépendait de lui. Entre autre, parce que Nikita l'aidait toujours, sans donner de raisons, sans rien lui demander. Et que Jason était tellement faible qu'il ne refusait pas, de peur de tout rater, même si pour lui, toujours accepter l'aide de son ami était un risque de le perdre, puisqu'il pourrait en avoir marre à un moment. Oui, malgré ses airs calmes et naïf, le blond était depuis son arrivée à Poudlard face à cette sorte de dilemme. La peur de se retrouver seul face à la peur du reste. Remercier face être complètement ridicule. Il essaya donc de sourire, même s'il cherchait autre chose pour faire comprendre ce qu'il pensait à Nikita.

« Bien sûr que je dois te remercier... Tu sais très bien que... T'es la seule personne sur qui je peux vraiment compter... »

Des fois, il se disait qu'il était son seul vrai ami. Les autres, il en avait peur. Peur de les blesser, les vexer. Lui aussi, mais moins. Parce qu'il était tellement gentil que jamais Jason n'aurait pensé dire quelque chose pour pourrait aller dans ce sens. Mais bizarrement il n'en était plus trop sûr puisqu'avec le temps il s'était mis à trop détendre de l'autre Serdaigle. Même s'il était un peu moins timide qu'à son arrivée, il ne parlait toujours qu'à un petit nombre de personnes, donc il faisait parti.

Jason était pour une fois presque content de lui. C'est vrai que sur un balai sur un terrain de Quidditch, il avait de bons réflexes. Pas excellents, pas instantanés, mais assez correct pour avoir éviter un cognard à Nikita, ce qui était normal puisque ce dernier l'avait quand même sauvé deux fois en très peu de temps. Sérieusement, il aurait eu l'air de quoi s'il s'était pas frapper alors que Jason aurait pu l'aider. En tout cas, le blond n'aurait plus pu le regarder en face, il aurait eu trop honte.

Il y avait quelque chose de rare à Poudlard : voir Nikita, celui que beaucoup considéré comme un glaçon ambulant, rire. Et c'est vrai que c'était assez rare, mais Jason adorait ça même s'il rigolait dans des situations assez spéciales. Comme celle-ci. Il était à moitié tombé de son balai, s'était rattrapé sur lui et ne trouvait qu'une chose à faire rire. Jason ne dit rien, se contentant de sourire. C'était la seule chose dont il avait le droit en fait. Ça et le laissait faire quand il prenait appui sur lui afin de rétablir son équilibre sur le balai. Et rougir. Enfin, il n'en avait pas vraiment le droit, mais son corps ne lui demandait pas vraiment son avis, ça serait trop beau. Bon, ce n'était pas entièrement sa faute. Il avait toujours eu du mal avec les contacts physiques, n'y étant jamais habitué. Quand il pensait qu'avant la moindre bise réussissait à faire virer le blanc de ses joues au rouge, il se trouvait particulièrement ridicule.

« T'excuses pas, c'est rien. Le plus important c'est que tu te sois pas fait mal, non ? »

Oui c'était le plus important, surtout que s'ils étaient à nouveau sur les balais, l'endroit le plus risqué avec les cognards, c'était de sa faute. C'était lui qui lui avait demandé de l'entraîner, non. Ou du moins, c'était lui qui avait accepté alors qu'il savait très bien être maudit avec les cognards. Jason, qui avait eu du mal à se retenir, éclata alors de rire. Nikita, qui semblait avoir l'air perdu dans ses pensées, encore une fois, venait de se retrouver la tête en bas, toujours accroché à son balai. Décidément, ce n'était pas son jour. Il le regarda donc aller chercher la batte rester au sol après avoir déclarer le début de l'entraînement.

Impitoyable. Par contre ça, Jason ne pouvait pas le croire. Il savait que son ami était trop gentil. Du moins c'est ce qu'il pensait jusqu'au moment où il vit le cognard frappé par Nikita qui lui arrivait droit dessus. Jason bougea rapidement, pour éviter le cognard. Décidément, il n'aimait pas ces balles, il en avait même peur.

« Niki, mais t'es fou, tu pourrais prévenir ! J'ai eu la peur de ma vie... »

C'était sorti tout seul, et déjà il le regrettait. Il n'aurait pas du lui parler comme ça, surtout qu'il ne le méritait pas. Il faisait cela pour l'aider, et l'avait presque prévenu. Et Jason, pour le remercier, venait de lui dire des paroles plus que blessantes. Il regarda Nikita avec un air tout honteux sur sur regard, regardant en réalité plus le sol que son ami, ne sachant pas vraiment quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Mar 10 Juil - 11:48

Il avait bien visé, la balle était cadré pour passer non loin de Jason sans pour autant le toucher. Pourtant, pourtant, il entendit l'autre garçon crier juste après. La peur passa un instant dans son regard. Non, il était sûr de ne pas l'avoir tapé. De ne pas l'avoir blessé. Alors pourquoi ? Pourquoi hurlait-il ainsi ? Ne voulait-il pas qu'on l'entraîne face à ces balles enchantées ? Vraiment, c'était à n'y rien comprendre ! Le Serdaigle remonta au niveau de son camarade. Il n'avait effectivement rien. Le soulagement envahit le préfet. Il n'avait rien. Mais ce sentiment une fois répandue en lui, de façon sourde, et un peu lointaine, la colère lui fit place. Il lui avait fait si peur pour rien ? En un sens, Nikita lui en voulait de l'accuser à tort.

Il l'aimait oui, trop sans doute. Mais pas au point de tout accepter. Pas au point de laisser passer un comportement digne d'un gamin de dix ans capricieux. Non, ça, il ne pouvait l'accepter. Surtout quand il faisait quelque chose pour lui rendre service. C'était d'une ingratitude sans nom. D'un profond irrespect aussi.

Le visage du russe s'était légèrement fermé, reprenant son air glacial. Il était déçu. Clairement déçu de ne pas pouvoir profiter d'un moment de complicité avec lui, mais aussi de devoir lui faire remarquer combien ses paroles venaient d'être blessantes. Cela lui faisait mal.


« Jason, tu te fiches de moi ? Je t'avais prévenu. J'avais même cadré la balle pour qu'elle ne te touche pas. Les autres joueurs ne feront pas cela.»

Ses mots tombèrent, froids, sans appel. Il avait rarement parlé ainsi à Jason, ayant toujours voulu le ménager. Mais là, il n'y arrivait pas. C'était trop dur de tout accepter venant de lui. Tant pis. Tant pis si cela brisait tout. Ne valait-il mieux pas tout saborder maintenant plutôt que de se faire du mal encore et toujours ?

« Si tu réagis ainsi, tu auras toujours peur. De toutes façons, tu vis toujours dans la peur. Des autres, des cognards, des problèmes. Je ne peux pas t'aider à combattre tout cela. C'est à toi de le faire. Alors ne repousse plus la faute sur les autres. Grandis. »

La conclusion était terrible. Les mots lui brûlèrent les lèvres de remords. Avait-il le droit de lui parler ainsi ? Avait-il e droit de lui dire cela ? Ne le disait-il pas juste cela à cause de toute la frustration qu'il accumulait à rester un ami indispensable et protecteur et pas autre chose ? Il détourna le regard. Il n'osait plus le regarder après avoir lancé une bombe comme celle-ci.

« Je m'occupe de ranger les cognards. Je pense que tu as besoin d'être un peu seul. »ajouta-t-il simplement avant de s'éloigner du garçon.

Nikita atterrit avec colère au sol. Contre lui essentiellement. Pourquoi avait-il dit tout cela ? Pourquoi ne pouvait-il pas se contenter de ce qu'il avait ? Pourquoi devait-il tout briser, tout détruire, tout gâcher ? Et après, il se permettait de parler de caprice ? Si un cognard avait eu des sentiments, sans doute aurait-il eu peur tant le russe le plaqua avec violence dans la caisse leur appartenant. Le second ne fut pas en reste non plus, sa colère ne semblant pas se tarir.

Il ramena le matériel à sa place avec une force et une rapidité rageuse. Mais quel abruti il était. Son poing frappa le mur des vestiaires sans retenue. Le sang apparut sur ses phalanges, mais cela ne l'apaisa pas. Et il n'aurait pas assez du trajet jusqu'au château pour masquer la tristesse visible sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   Mar 10 Juil - 21:30

Jason s'en voulait énormément. Il savait très bien qu'il n'aurait jamais du parler comme cela à Nikita. Maintenant, plein d'idées se basculaient dans sa tête, tellement que cela en devenait pire que d'habitude. Et s'il ne lui pardonnait pas ? Et s'il l'abandonnait ? Et en se disant cela, il se rendait compte à quel point il était égoïste. Il adorait passer du temps avec lui. Il était extrêmement heureux à chaque fois qu'il se faisait aider. Il se sentait bien quand il pouvait lui parler, malgré sa timidité. Et le pire, c'est que Nikita ne lui a jamais rien demandé en retour. Jason n'y avait pas fait attention. En fait, il ne se rendait compte de rien. Il y avait juste maintenant qu'il comprenait à quel point il avait été horrible envers son ami.

Il n'osait pas croiser le regard que son ami lui portait vu à quel point il regrettait ce qu'il venait de dire. Jamais il n'avait eu aussi honte et peur en même temps. Il ne disait que très rarement des choses instinctivement, mais le regrettait à chaque fois. Mais là, c'était pire. Il n'osait plus rien dire, de peur de s'enfoncer et attendait que Nikita parle. Au fond de lui il espérait qu'il ne lui en veuille pas, qu'il lui pardonne, même s'il savait que c'était impossible. Il avait abusé n'es-ce pas ? Et jamais il ne se le pardonnerait lui-même.

La réponse de Nikita fut la pire chose que Jason ait entendu. Du moins, c'est l'impression qu'il avait. Et pourtant il avait l'habitude de la méchanceté dans les répliques. Mais là, c'était juste une reproches. De ça aussi, il en avait l'habitude sauf c'était de la part d'une personne à qui il tenait. A qui il tenait beaucoup. Et qui était en colère par sa faute. Quand le blond comprit qu'il ne l'avait même pas visé, il ne pu s'empêcher de se détester encore plus. Alors pourquoi n'arrivait-il pas à s'excuser ? Il avait peur d'empirer les choses, de passer pour un égoïste, ce qu'il était réellement, même s'il ne s'en rendait pas vraiment compte. Mais il comprit trop tard que ce n'était pas la bonne solution puisque lorsque Nikita reprit la parole, Jason était à la limite de pleurer. Jamais il n'aurait pensé que des vérités dites comme cela lui ferait aussi mal.

Il le regarda s'éloignait et rangeait les cognards. Peut-être qu'il valait mieux attendre avant d'aller le voir. D'attendre quelques heures, voire quelques jours pour s'excuser. Et repenser à tout ce qu'il venait de lui dire. De toute façon, s'il ne le faisait pas, Nikita lui en voudrait sûrement encore plus, ce qui n'était pas son but. Il sentit les larmes coulées sur ses joues. Quand il avait décidé d'aller faire un tour sur le terrain de Quidditch, jamais il n'aurait pensé que ce serait fini comme cela. D'habitude, tout se passait bien quand ils passaient un moment ensemble. Il atterrit au sol et s'assit par terre au lieu de retourner directement au château. Il avait besoin de réfléchir. Il se laissa tomber et regarda le ciel en repensant aux événements récents. Il rougit en pensant aux moments où les cognards les avaient sans le vouloir rapprocher. Comment cela avait-il réussi à dégénérer à ce point ?

Au bout de quelques minutes, il se releva, toujours pensif. Il fallait qu'il rentre au château. Il commençait à faire tard et il avait froid. Il passa par les vestiaires pour récupérer son manteau et vit des petites traces rouges sur le mur. Ses larmes réapparurent au niveau de ses yeux en pensant à Nikita. Pourquoi fallait-il qu'il essaye toujours de se faire mal ? Et pourquoi était-il toujours en colère ? Jason, dans sa grande timidité n'avait jamais osé montré que ça lui faisait mal de le voir comme ça, parce qu'au fond il l'aimait. Il s'arrêta brusquement. Il l'aimait ? Le pire, c'est qu'à ce moment-là, il ne trouvait aucune argumentation contre cette idée. De mieux en mieux. Il fallait qu'il se rendre compte de ça le jour de leur dispute, même si au final ça ne changeait rien. Il avait aucune chance, non ? C'est ce qu'il se dit avant de reprendre son chemin vers le château. En tout cas, Nikita avait raison. Il fallait qu'il change, qu'il arrête d'avoir peur, même si la pire de celles-ci venait de se réaliser. Il se sentait plus seul que jamais. Il se pressa donc de rejoindre sa salle commune, histoire de voir si un de ses amis s'y trouvait. En tout cas, il était sûr d'une seule chose, l'autre Serdaigle ne devait surtout pas apprendre ce qui fut pour Jason la révélation de l'année, sinon il lui en voudrait encore plus, et il pouvait dire adieu à son amitié avec lui, ce qui lui faisait extrêmement peur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vous, ici ?! || PV Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous, ici ?! || PV Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chant du Phénix :: Le chateau :: Alentours du chateau :: Terrain de Quidditch-