AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Incident fâcheux dans un couloir (Luna)

Hadès A. Shadow
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2012


MessageSujet: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Sam 14 Juil - 18:33

Ce matin, je me suis levé avec un mal de crâne impressionnant, ce qui plomba mon humeur. Bien sûr comme tout les jours où j'ai un problème, il faut que quelqu'un en rajoute. J'arrivais à la table des serpentards et m'assis à ma place habituelle en bout de table où peu de personne n'avais l'occasion de m'adresser la parole. Et comme une journée qui commence mal ne peut pas continuer tranquillement, il fallut qu'un babouin de quatrième année renverse du jus de citrouille sur mon sac contenant mes livres. Fort heureusement pour lui, je connaissais les sorts de nettoyage sinon il aurait passé un sale quart d'heure. Je mangeai comme tout les jours, un jus de citrouille, un café et du bacon et des œufs.

A la fin de mon repas, je me levais et je me dirigeais vers la bibliothèque, j'avais des livres à rendre et puis comme je passais beaucoup de temps dans les livres, il faillait que j'en récupère d'autre. Je pris tout les petits couloirs les moins fréquentés qui menait à ma destination. En entrant dans la salle silencieuse, je fis un signe de tête poli à madame Pince et posait mes livres sur le chariot des livres rendus. Puis lentement je me dirigeais vers l'allée qui intéressais, celle des potions en l’occurrence. Je pris deux trois livres que je n'avais pas lu puis je ressortis de la pièce que j'affectionnais tant dans le château. Comme nous étions samedi, je me demandais où allé pour être tranquille pendant quelques heures. Je me décidais pour une salle de classe désaffecté du troisième étages, dans l'aile est.

Je venais de monter au troisième étage et je pris le premier couloir à droit, je savais qu'il était le chemin le plus court jusqu'à la salle que je voulais rejoindre. Je me demandais par quel livre j'allais commencer ensuite je mis une main dans ma poche pour voir où en était ma réserve de sucrerie de la journée. Tout allait bien, je tournais à gauche et je fonçais dans quelqu'un, je faillis tomber mais me rattraper de justesse, je remerciais mes réflexes. Sans même regarder qui était le fautif de cet incident, je m'exclamais d'une voix froide et cassante.


-Tu pourrais pas regarder où tu vas? Merlin, on ne t'a jamais appris à faire attention et à t'excuser quand tu es dans une situation comme ça.

Je jetais enfin un œil à la personne sans cervelle qui ne regardait pas où elle mettait les pieds et tombais sur une jeune fille blonde avec l'insigne de serdaigle sur ses robes. Je cherchais si je l'avais déjà vu ou si j'en avais déjà entendus parler. Puis tout me reviens, Loufoca Lovegood, comme l'appelaient mes camarades. Je n'avais jamais vraiment suivit les conversations la concernant depuis que j'avais entendus qu'elle était un peu folle et vivait dans son monde.

-Besoin d'aide?

Je demandais en lui tendant ma main pour l'aider à ce relever. J'avais beau être un serpentard, je ne faisait pas de différence entre les maisons en général. Bien que je ne supportais pas Potter et sa bande ni toute personne qui mettaient tout le monde dans le même sac sans rien savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Sam 14 Juil - 20:55

Luna descendait du sixième étage, un sourire rêveur aux lèvres. Elle sortait de la salle commune de sa maison et se dirigeait vers la Grande Salle pour y prendre son petit-déjeuner. Il faisait beau ce matin-là et elle espérait qu'il y avait du pudding à manger. Elle adorait le pudding, et même si elle en mangeait très peu, c'était sûrement l'aliment qu'elle consommait le plus. Elle marchait tranquillement dans les cours, sans se presser comme à son habitude. Elle n'avait aucune raison d'aller vite, rien n'était pressé. Elle passait à côté de groupes de personnes qui l'ignoraient complètement, ce qui ne l'étonnait pas. Peu de personnes aimaient bien Luna, et encore moins appréciaient d'être vu en sa présence. Et pourtant, on pouvait se demander si elle s'en rendait compte, ou alors c'est qu'elle n'y faisait pas attention.

Elle arriva dans la salle commune et s'assit à la table de sa maison après avoir saluée quelques amis à elle à la table des Gryffondors, parce qu'aussi bizarre que cela puisse être, Luna avait des amis, qui pouvaient être considérés comme célèbre comme il s’agissait d'Harry Potter et des Weasley. Des gens gentils qui ne se moquait pas d'elle, c'était rare. Elle s'assit à sa table et se servit une part de pudding et des bout de guimauves qu'elle mangea en attendant le courrier. Aujourd'hui, ce n'était pas n'importe quel jour puisque c'était le jour de parution du Chicaneur, le journal que tenait son père. Et tous les mois, il l'envoyait à sa fille, pour qu'elle puisse se tenir au courant de ce qui se passait, et qu'elle n'ait pas besoin de lire la Gazette du Sorcier, ce journal qui ne racontait que des mensonges.

Le courrier arriva enfin et Luna récupéra l'exemplaire de son journal préféré qu'était venu lui apportait le hibou de son père. Elle le regarda en lui parlant d'une voie un peu accusatrice.

« Biz, tu n'as encore pas attention aux pouverts des champ. »

Elle avait dit ça comme si ça tombait sous le sens, et personne ne pouvait comprendre pourquoi. Déjà il aurait fallu qu'ils savent ce qu'est un pouvert des champ, mais personne n'était un adepte du Chicaneur à part elle à Poudlard, et surtout personne n'avait reçu son éducation qui était assez spéciale.

Elle se leva, son journal à la main et sortit de la Grande Salle en lisant les titres qui s'y trouvaient. Quand elle était à Poudlard, c'était toujours la surprise, comme elle n'était pas avec son père lorsqu'il travaillait sur sa rédaction. Elle fut étonnée en voyant qu'il y avait un article sur Cerbère. Son père avait du faire une super interview vu le sujet.

Luna ne savait pas vraiment quoi faire, et comme toujours dans des moments pareils, elle se baladait dans le château en lisant sa revue. Elle se trouvait maintenant au troisième étage, mais il fallait se douter qu'elle n'en avait pas la moindre idée puisqu'elle était un peu dans son monde, lisant un article où on pouvait voir une petite sorcière avec un nez crochu. Elle ne regardait donc pas où elle allait, lorsqu'elle percuta. Elle tomba sur sol et ferma son journal avant de relever les yeux pour voir qui l'avait renversé. Elle vit l'insigne des Serpentard sur sa robe et ne fut pas étonné de l'entendre lui parler méchamment.

« Mais tu ne regardais pas non plus où tu allais, n'es-ce pas ? »

Elle avait dit ça d'une voix calme comme à son habitude et dans son intonation, on pouvait comprendre sans problème qu'elle était ailleurs et que ce que disait le garçon ne l'intéressait pas du tout. Enfin, peut-être pas, mais en tout cas, il l'avait coupée de sa lecture du Chicaneur, et elle trouvait sa triste. Elle était quand même en train de lire la méthode pour enlever les nargoles du gui en période de fête, ce qui était utile puisque Noël approchait.

Tiens, il était bizarre ce Serpentard. C'est ce qu'elle se dit quand il lui tendit sa main pour l'aider à se relever. D'habitude, les autres se moquent d'elle, même si elle sait qu'au font ils ne sont pas méchant. Elle lui prit la main avec celle qui ne tenait pas son journal et se releva.

« Merci. Tu sais, tu ne devrais pas t'énerver comme ça. Ca attire les joncheruines. »

Elle avait dit d'un air totalement naturel comme si elle ne se doutait pas qu'il allait se moquer d'elle. Mais il ne fallait pas croire ça, Luna savait que ces créatures existaient, comme elle savait qu'il allait la prendre pour une folle. Elle ne le montrait pas, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Shadow
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2012


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Sam 14 Juil - 21:55

Elle prit ma main tendus et je l'aidais à se relever, je vis qu'elle avait un journal dans son autre main mais je ne le reconnus pas. Elle avait l'air tout à fait sereine comme si ça ne l'avait pas affecté de tomber mais je voyais bien qu'elle n'était pas bien. Maintenant que je pouvais l'observer en chair et en os, je remarquais qu'elle avait vraiment un air étrange. Sa baguette tenait ses cheveux de la même façon que le faisait les chinoises dans un chignon rapidement fait d'après moi puisque plein de cheveux s'en échappaient. J'essayais de voir le titre de son journal mais n'y parvint pas.

Je me demandais ce que pouvait bien faire cette fille dans ce coin du château, quand j'y venais habituellement je ne croisais jamais personne. Enfin, cette fille était étrange d'après mes camarades de maison et beaucoup la traitaient comme une vieille chaussette en lorsqu'il l'a croisaient. Mon humeur du jour me poussait à faire comme eux mais ma partie rationnelle me dit de faire un effort et d'être poli. Elle me fit sortir de mes pensées quand elle me parla.


-Merci. Tu sais que tu ne devrais pas t'énerver comme ça. Ca attire les joncheruines.

Je la fixais dans les yeux de mon regard inexpressif, bien qu'intérieurement je m’interrogeais sur ce que pouvait être un joncheruine. C'était une chose dont je n'avais jamais entendus ou lus, ce devait être une créature nouvellement découverte. C'est vrai que je n'aimais pas particulièrement les soins aux créatures magiques, je m'étais toujours demandé pourquoi j'avais pris cette option. Entre les verracrasses, les scroutts à pétard et toutes les autres créatures bizarre. Les seules créatures que j'appréciais étaient les sombrals, on les jugeait souvent mal de par leur apparence. Quand j'eus bien fais le tour de mes connaissances où je ne trouvais rien, je repris la parole de mon ton froid et dur.

-C'est quoi un joncheruine? Jamais entendus parler.

Je doutais grandement qu'elle me réponde, vu que je suis un serpentard. Elle de son côté devait plutôt s'attendre à ce que je me retourne et m'en aille après l'avoir insulté. J'aurais très bien pu le faire, mais cette fille m'intriguait. J'avais l'impression que sa rêverie que lui reprocher tout le monde était son masque à elle comme moi je portais le masque neutre qu'on m'avait imposé. J'avais aussi entendus qu'elle était amie avec Potter et les Weasley peut être que j'arriverais à lui tirer des informations qui m'aideraient dans le choix de mon camp dans cette guerre. Pour moi de rester parler avec cette gamine était très difficile, moins je parlais mieux je me sentais. Je parlais encore moins souvent avec les personnes plus jeune que moi, bien qu'il y avait quelques exceptions comme mes camarades serpentard. Je ne savais pas trop quoi faire ou dire c'était comme quand j'étais enfant et que mon père voulait m'apprendre des choses. Je me souviens avoir eu beaucoup de mal à sortir un mot lorsqu'il m'avait parler de gradouble. Quand je me sentais mal à l'aise comme maintenant, je m'enfermais dans mon silence mais aujourd'hui il fallait que je parle pour obtenir ce que je voulais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Dim 15 Juil - 1:14

Lorsqu'il l'aida à se relever, Luna remarqua qu'il essayait de lire le nom du journal qu'elle tenait dans les mains. Encore un qui ne connaissait pas le Chicaneur, voilà ce que ça voulait dire. Et elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'il n'avait pas de chance. Si ça se trouve, il ignorait même jusqu'à l'existence des ronflaks cornus puisque c'était au possible. Au fil de ses quatre années à Poudlard, elle s'était rendue compte que peu de gens s'intéressaient vraiment aux créatures magiques et inconnus qui peuplaient le monde, et elle trouvait tout cela bien triste en dangereux. C'est vrai, lorsqu'on ne connaît pas l'existence des nargoles, comment pouvait-on se protéger contre eux ?

Elle remarqua qu'il était en train de la détailler, mais ne dit rien. Elle avait gardé ce sourire rêveur qui ne partait jamais de son visage. Il allait sûrement partir en se moquant d'elle, comme le font tous les Serpentard, et certaines élèves des autres maisons. C'est vrai qu'ils étaient méchants avec elle, mais au fond, ils faisaient ça pour rire et ça ne l'atteignait pas du tout. Et puis, elle avait des amis qui, même s'ils ne croyaient pas en ces créatures dont elle parlait tout le temps, étaient gentils avec elle.

Ils ne l'appelaient pas Louffoca.

Luna savait que tout Poudlard l'appelait comme ça et elle se doutait que le garçon en face d'elle ne connaissait pas son vrai prénom, mais savait pourtant qui elle était à cause de ce surnom. C'était triste quand même. Et pourtant, Luna était joyeuse, comme d'habitude. D'un côté, le jour où la jeune Luna Lovegood ne serait pas joyeuse, ça mériterait un article spécialement dédié à ce jour étrange dans le prochain Chicaneur. Elle était quand même la joie de vivre en personne.

Elle ne parut pas choquée quand elle l'entendit dire qu'il n'avait jamais entendu parler des joncheruines. Après tout, c'est un Serpentard et il venait sûrement d'une famille de sorcier qui donnait une grande importance à leurs apparences. Donc lire le Chicaneur, le seul journal qui osait parler de ces créatures qui étaient assez dangereuses, était sûrement loin dans leurs listes de choses à faire. Si au moins, il y était, ce qu'elle doutait. Elle le regarda droit dans les yeux, comme elle avait l'habitude de faire.

« On ne les voit pas, mais ils rentrent dans ta tête par tes oreilles pour t'embrouiller le cerveau. »

Elle avait dit ça le plus naturellement du monde. Comme si parler de ces créatures étaient aussi normal que de parler des chouettes qu'on pouvait trouver dans la volière du château, et comme si elle s'était adressée à n'importe qui, et pas à un des élèves de la même maison que ceux qui adoraient se moquer d'elle. C'était ce qui était étonnant chez Luna puisque cette façon de répondre était quasiment inqualifiable parce qu'il y avait à la fois de la naïveté, de la rêverie mais également du sérieux. Elle repensa au regard qu'il avait porté sur le Chicaneur, ne sachant pas ce que c'est. Et encore une fois, elle parla d'une façon qui était un peu déconcertante pour ceux qui n'en ont pas l'habitude.

« C'est le Chicaneur, le seul journal qui parle de ce qui se passe réellement. »

Elle ne faisait pas référence qu'aux créatures soit disant imaginaires. En disant ça, elle parlait également de ce qui se passe entre Dumbledore, Harry Potter et la Gazette du Sorcier, qui d'après le père de Luna, ne faisait que mentir depuis toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Shadow
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2012


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Dim 15 Juil - 10:34

Quand elle me répondit, je fus désappointé même si je n'en montrais rien. Elle me fixait de ses yeux rêveur et elle parlait d'une voix complètement détaché qui me fit me sentir dans un monde différent du sien. Je me demandais pourquoi j'avais continué à lui parler au lieu de partir sans même un regard derrière moi. Moi, un mec super terre à terre, j'étais en train d'avoir une conversation de dément avec une gamine de quatorze ans si je me souvenais bien de quand elle était arrivée. Elle paraissait ne pas être dans la réalité, on aurait dit qu'elle n'avait même pas remarqué qu'elle parlait avec un serpentard de sixième année. Je passais outre sa remarque sur les créatures bizarre dont elle me parlait qui soit disant entrait dans la tête pour embrouiller le cerveau.

Je m'adossais au mur le plus proche et relevais une jambe pour être dans une position confortable. J'avais bien l'intention de lui parler au maximum de mes capacités pour essayer d'avoir une idée précise de mon camp. Je me demandais parfois si je ne me voilais pas la face sur ce que je voulais, je savais que je ne supporterais pas d'être entouré de Potter et ses amis, ils ont tous un problème. Rien qu'à voir Lovegood, ça coupe mon envie de me battre pour la lumière. Je ne pourrais jamais passé du temps avec des griffondors et c'est ce qui constitué en grande partie le clan de Dumbledore. Et puis de toute manière, il me pousse tous vers le Lord, avec leur remarque et leur idée préconçue. Bien que cette gamine en face de moi, je dois avoir aucune idée sur ce qui se passe autour d'elle. Je me demande même comment elle fait pour suivre les cours de Poudlard. Quand elle rouvrit la bouche pour parler je m'attendais à tout mais sûrement pas à ça:


-C'est le Chicaneur, le seul journal qui parle de ce qui se passe réellement.

Bien que ça remarque me paraissait hors de propos, je m'intéressais à elle. Que voulait elle dire par « le seul qui parle de ce qui se passe réellement », j'étais conscient que la gazette mentait, Potter n'aurait jamais laissé Diggory mourir. Et je crois dans le retour du seigneur des ténèbres. Si cette gamine ne parlait pas de ses créatures, je prendrais ses paroles pour la vérité par rapport à la gazette. Mais comme elle était dans son monde, je me méfiais du sens de ses paroles et j'avais entendus de mauvaise critique sur le Chicaneur. Je ne savais même pas de quoi parler ce foutu journal. J'avais beau aimer lire, je ne supportais pas de lire les journaux, je les trouvais ennuyeux. Avec tout leur fait divers, leur mensonge, les non dits, très peu pour moi. Même les moldus étaient plus correctes dans leurs journaux, bien que je ne les appréciais pas je devais leur reconnaître cela. Je réfléchis bien au prochaine parole que j'allais dire avant d'ouvrir la bouche.

-Pourquoi dis tu qu'il est le seul qui parle réellement des événements? On les vit ici, depuis que ton copain Potter est là.

Sur la fin de ma phrase javais été cassant, ce gosse m'énervait au plus haut point. J'avais beau être correcte avec la blonde, je ne pouvais pas m'empêcher de détester cet célébrité qui passait pour une victime. Tout les ans il devait faire son intéressant et cassait le calme de ce grand château. Il gâchait ma scolarité, il faut que j'arrête de penser à lui, si je veux que la serdaigle me parle. Je remis bien ma cape sur mes épaules, c'est qu'il faisait frais dans les couloirs comme nous étions en hiver. Et ce n'est pas avec mon pull fin que j'allais garder la chaleur dans mon corps. Ce matin, j'avais opté pour des habits décontracté mais n'avais pas penser au froid que l'hiver avait apporté. Je posais mon sac que j'avais en bandoulière à mes pieds, il commençait à peser lourd sur mes épaules.

La jeune fille était toujours là face à moi, dans son monde mais n'avait pas l'air d'avoir écouter le moindre mot de ce que j'avais dit. Cependant, je devais émettre des réserves sur mes conclusions. Cette fille n'avait pas l'air de fonctionner comme tout un chacun, c'est bien pour cela que toute l'école la prenait en grippe. Je pris donc mon air naturel pendant qu'elle me répondais de sa voix toujours aussi déconnecté du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Dim 15 Juil - 13:33

Luna semblait ailleurs, comme d'habitude. Elle avait finalement arrêté de regarder le Serpentard, et son regard s'était porté sur tout ce qui se passait autour d'elle. Enfin, tout sauf lui. C'était comme après l'avoir regarder intensément pendant un peu moins d'une minute, elle avait complètement oublié don existence et qu'il était devenu invisible. Évidement, c'est totalement impossible. Sauf peut-être pour Luna Lovegood. Du moins, c'est ce que pense beaucoup de personnes, mais ils se trompent complètement. Luna pensait juste à autre chose de beaucoup plus important qu'un Serpentard qui ne croyait pas à l'existence des joncheruines. Il ne lui avait bien sûr pas dit, ce qui était bizarre. D'habitude, ils adoraient démentir l'existence des créatures dont Luna parlait. A croire que celui-ci était différend. Luna avait par contre compris qu'il la prenait pour une folle, par l'absence de réaction à sa réponse. Tant pis, elle l'aurait prévenu de faire attention.

Elle le vit bouger et s'adosser au mur même si elle n'en donnait pas l'impression. D'ailleurs, elle ne bougea pas et resta debout, son exemplaire du Chicaneur à la main. Et puis, parlons en du Chicaneur. Le garçon en face de Luna ne devait sûrement pas comprendre pourquoi elle avait mentionné le nom du journal. Et pourtant, il ne se rappelait pas avoir chercher à savoir son nom quelques minutes plus tôt ? Luna était persuadée que tout cela était l'oeuvre des joncheruines qui, en plus d'embrouiller le cerveau leur faisaient perdre la mémoire. Elle devrait demander à son père de lui trouver un talisman contre eux, c'était bien trop dangereux.

Luna ne perdit pas son petit sourire rêveur quand elle entendit sa remarque sur Harry Potter. En fait, elle avait l'habitude des personnes qui critiquaient Harry. Mais ce n'était pas leurs fautes, ils ne le connaissaient, et n'essayent d'ailleurs pas de le faire.

« Tu n'aimes pas Harry. »

Dire cette phrase n'avait aucun sens et aucun intérêt. Déjà ce n'était pas une question, mais une affirmation. Oui, elle lui disait quelque chose qu'il savait déjà. Heureusement en fait, comme il était le premier concerné par cette information. Alors pourquoi disait-elle ça ? Pour choquer un peu plus le garçon en face d'elle, ça pourrait être une des raisons, s'il ne s'agissait pas de Luna. Elle était différente et ne faisait jamais rien pour choquer les autres. Et c'est pour cela qu'on la traitait de folle. D'ailleurs, c'est sûrement ce qu'allait se dire le Serpentard.

« Il dit la vérité sur le ministère, et toutes les créatures qu'on y cache. Et c'est pour ça qu'il est critiqué. »

Encore une fois, Luna répondait à une question qu'on ne lui avait pas posé. C'était une habitude chez elle, mais quand elle le faisait, c'était parce qu'elle savait que c'était essentiel. Surtout qu'elle était persuadée qu'il n'était pas au courant que le ministre cache une armée de créatures dangereuses derrière une des portes de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Shadow
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2012


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Dim 15 Juil - 15:35

Quand enfin elle me répondit, elle ne fit que m'énoncer une vérité générale, que je n'aimais pas Potter. J'étais déjà au courant de ça, je dus faire un effort surhumain pour ne pas lui lancer un bon sort entre les deux yeux. Depuis le début de cette mascarade je retenais ma colère, mais là elle faisait tout pour que j'explose. Ma matinée était éprouvante depuis mon réveil alors pourquoi fallait-il encore rajouter à mes emmerdes. De plus je savais que je ne gagnerais rien à insulter la petit serdaigle comme elle ne me répondrait pas. Je comprenais de plus en plus ce qui prenait les élèves qui l'ignoraient quand elle passait à leur portée. Je fermais les yeux pour garder mon sang froid, j'avais un but et je ne devais pas l'oublier.

Quand je fus assez calme pour supporter les rêveries de la déjanté qui me faisait face, je rouvris les yeux. Elle n'avait pas bouger d'un pouce, ce qui ne m'étonna pas vraiment c'était une cinglée cette fille. Je me demandais comment cela ce faisait qu'elle soit à serdaigle, c'est censé être des amoureux du travail et je n'en vois aucune qualité en elle. Je détournais mon attention de sa personne et regardais le tableau situé face à moi. Son propriétaire était sortit faire un tour, ce qui me déprima un peu plus, c'était vraiment un personnage avec qui ont pouvait avoir une bonne conversation. Elle me sortit de la contemplation du tableau.


-...Et toute les créatures qu'on y cache. Et c'est pour ça qu'il est critiqué.

Je n'avais pas entendus le début de la phrase mais je m'en contrefichais, quand on me parlais de créatures je décrochais facilement. Qu'est ce qu'une créature pouvait avoir de si intéressant? Je n'en ai jamais eu aucune idée, je préfère de loin lire un bon livre de potion qu'un livre sans intérêt sur les bestioles du monde magique. Je retournais à la contemplation du tableau, il était fait de vielle couleur. Il représentait une plaine avec une colline en arrière plan. Sur la colline on pouvait voir une petite maison, peinte en rouge et ressortant bien entre le vert de l'herbe et le bleu et blanc du ciel. Le tableau possédé un grand nombre de détail. Quand j'en eus finis de m'occuper du tableau pour éviter de parler avec celle qui me faisait face, je cherchais une autre distraction en vain. Tout autour de moi, je ne voyais que des murs et des murs, rien de plus rien de moins, si on exceptait le tableau et la blonde.

-Oui, je n'aime pas, Potter et alors?

J'avais fait le choix d'oublier ses secondes paroles, je me disais que si elle connaissait bien Potter, je pourrais la faire fuir avec mes remarques. Ou dans un tout autre cas, étant dans son monde, elle pourrait me donner des informations sur ce bon à rien qui veut se mettre en avant. Je haïssais vraiment ce type, pour des raisons que beaucoup trouverait futiles. Toute cette haine juste parce qu'il avait dérangé le calme que j'avais ici à Poudlard, loin du manoir où l'ambiance était glaciale.

-Et puis t'as déjà vu un serpentard qui apprécie Potter?

Je savais que mes remarques pouvaient rendre mes recherches infructueuses mais j'étais tellement de mauvaise humeur depuis le matin que je m'en contre-fichais royalement. Je devais évacuer la tension avant de croiser quelqu'un qui me mettrait complètement en colère. Et qui de mieux que cette petite qui ne faisait pas qu'à de ce que je disais. J'avais eu de la chance d'un côté de tomber sur elle, avec un autre élève j'aurais sûrement directement sortit ma baguette et un duel serait engagé depuis un moment déjà. Le destin m'a préféré une folle dans les nuages à un duel avec un élève qui risquait de faire perdre des points à ma maison et j'aurais pris le risque d'avoir une retenue. En ce moment, je n'avais aucune envie d'avoir une retenue, je passais déjà assez de temps en classe et j'avais besoin de temps pour faire mes devoirs, parler avec mon frère et mes quelques amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Lun 16 Juil - 14:19

Il n'aurait pas du rester parler avec elle, parce que même s'il avait fait preuve d'un rapide intérêt à la possibilité d'avoir une conversation normale avec elle, portant de préférence sur Harry Potter, il aurait du savoir que c'était impossible. Il n'écoutait donc jamais ce que les autres disaient d'elle. Elle remarqua son énervement alors qu'il était en pleine contemplation d'un tableau vide. Et qu'il ne l'écoutait pas. D'un côté, ce n'était pas grave, Luna avait plus que l'habitude que personne ne l'écoute puisque même ses amis doutaient de ce qu'elle disait. Elle s'assit donc par terre, à l'endroit où elle se trouvait et rouvrit son journal pour continuer à lire l'article qu'elle avait commencé avant d'être interrompu. En fait, elle aurait bien voulu partir et l'aurait fait si sa mère ne lui avait pas toujours dit de son vivant qu'il ne fallait pas s'en aller en plein milieu d'une conversation, même si le dialogue qu'il y avait entre les deux élèves n'en était pas vraiment une.

Luna savait très bien qu'il s'en fichait complètement de ce qu'elle était en train de dire. D'ailleurs, elle se demandait toujours pourquoi il restait là. C'était un Serpentard, il devait avoir une bonne raison du genre se moquer d'elle, même si elle était persuadée que dans le fond, ils ne sont pas méchant. Tout le monde lui disait qu'elle se trompait, c'est sûr que lorsqu'on voit Drago, on se demande où elle arrive à lui trouver un bon fond.

Il paraissait énervé par la phrase qu'elle avait dit, comme quoi il n'aimait pas Harry. Pourtant, il aurait bien du comprendre que ça ne servait à rien de s'énerver Luna, qui n'avait même pas tenu compte de la dernière chose qu'il avait dit, c'est-à-dire les Serpentards détestant les Gryffondors et en particulier Harry. Elle releva les yeux de sa lecture avant de lui répondre avec un grand sériux.

« C'est bientôt Noël. J'espère qu'il n'y aura pas trop de nargoles dans le gui. Et du pudding. »

Elle se replongea alors dans sa lecture, sans faire un compte avec le Serpentard qui allait sûrement la prendre pour une folle. Du moins, encore plus que quelques secondes avant. Parce que oui, même si quand on parlait à Luna, on ne pouvait jamais imaginer pire que ce que l'on venait de découvrir, elle arrivait très bien à montrer à ses interlocuteurs qu'elle pouvait faire pire, bien pire. Et tout cela sans s'en rendre compte, et sans le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Shadow
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2012


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Lun 16 Juil - 18:18

Je ne savais que faire, Lovegood n'avait vraiment aucune conversation, enfin elle ne disait jamais rien d'intéressant mais j'aurais dut m'en douter. Ce n'est jamais pour rien qu'un élève a une réputation dans cette école. Elle s'assit et replongea dans son journal, j'avais presque envie de lui faire une remarque sarcastique mais je savais que ça ne servirais à rien face à elle. Je me mis à vagabonder dans mes souvenirs, cette gamine me faisait penser à quelqu'un. Je trouvais enfin elle ressemblait à ma tante Flora. Je me souvenais de la seule fois que je l'avais vu pendant un voyage en Espagne quand j'avais cinq ans. J'avais peu de souvenirs de cette période de mon enfance mais celui-ci était marquant.

Nous venions juste d'arriver ma famille et moi en Espagne, mais comme se n'était pas prévu que nous venions mes grand-parent n'avaient pas de place pour nous accueillir tout les quatre. Ils nous envoyèrent donc chez la sœur de ma mère. Quand nous arrivâmes chez elle, je remarquais tout de suite que c'était une très belle femme, elle avait de long cheveux brun très foncé des yeux de la même couleur que moi. Mais si on y regardait de plus près elle était bien différentes des autres. Son accueil avait été chaleureux, elle nous avait donné deux chambres, une pour mes parents et une seconde pour mon frère et moi. Par la suite tout ce compliqua, dans la soirée en faisant le repas, elle fit cramer la paella. Elle s'expliqua en disant qu'elle avait oublié qu'elle était en train de préparer le repas parce qu'elle vérifiait qu'il n'y avait pas de vampire qui rodaient à proximité de la maison. J'avais eu très envie de rire à la tête que avait fait ma mère cette remarque et je crois que mon père et mon frère aussi. Puisque nous nous savions que les vampires existaient mais pas elle. J'avais essayé d'avoir une conversation avec elle plus tard dans la soirée mais elle me disait que des phrases sans queue ni tête. Après cela tout le reste du séjour je l'avais évité. Lovegood était un peu le même spécimens mais dans la version sorcière. C'était sûrement pour ça que je ne comprenais pas grand chose au fait que je continuais à essayer de lui parler.

Je m'étais toujours demandé comment il était possible de vivre dans un monde si différents de celui du commun des mortels et je n'avais toujours pas la réponse. C'était peut-être une anomalie génétique, je n'en savais rien. La seule chose sur pour moi, était que ces personnes me mettaient mal à l'aise, je ne savais pas analyser ce qu'il se passait dans leurs têtes comme pour les autres. Je me méfiais d'eux et pourtant ils attisaient ma curiosité et mon côté fouineur. J'avais ce besoin de comprendre, de savoir, c'était inexplicable. Et là, juste face à moi, j'avais une merveilleuse occasion, mais je ne savais comment la saisir. Tout d'un coup, j'entendis la voix lointaine de ma vis-à-vis.


-C'est bientôt Noël. J'espère qu'il n'y aura pas trop de nargoles dans le gui. Et du pudding.

Et voilà encore une phrase qui n'a aucun sens pour moi, en a-t-elle seulement pour quelqu'un. Il y a peu de temps, je lui parlais de Potty et elle me répond en parlant de Noël et de chose bizarre que je ne connais pas. Elle ne m'avait pas écouté ou elle se fichait de moi. Je ne savais que faire, j'avais envie de sortir ma baguette et de lui lancé un bon sort trouvé dans un livre que j'avais lut peu de temps avant. Bien que je savais que je ne pouvais pas le faire, vu que le livre en question était un livre de magie noire que j'avais amené du manoir. Mais comme je n'étais pas censé connaître ce sort, il valait mieux que je laisse ma baguette où elle se trouvait, c'est à dire dans mon porte baguette. Je me décidais à lui répondre quelques choses auquel elle ne devait pas s'attendre.

-Lovegood. Si tu veux que je comprenne, il faudrait me dire ce que sont les nargoles!

Je me sentais vraiment ridicule de dire une phrase tel que celle-là mais il fallait bien que je fasse quelque chose. Heureusement que nous étions seul ici, au moins personne ne pourrait rire de cette scène surnaturelle. Bien que j'en parlerais sûrement à mon frère et qu'il rira bien de moi, mais je ne peux m'empêcher de penser que peut-être elle pouvait avoir une conversation, un peu plus décente que le discours qu'elle me tenait là.

-Tu sais, il y a toujours du pudding au banquet de Noël.

Je ne sais pourquoi j'ai ajouté cette phrase mais maintenant que c'était fait, c'était fait. Je regardais la jeune fille dans l'attende de voir ce qu'elle allait me répondre. J’espérais une compréhensible au lieu de ses changements de sujet constant. Bientôt, je n'arriverais plus à suivre et j'allais finir par utiliser ma baguette avant de partir pour enfin trouver le calme dans la salle désaffecter que j'étais venu rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Dim 22 Juil - 19:56

Luna était une jeune fille totalement incomprise. Franchement, la prochaine qui se plaignait de l'être parce que son copain ne lui avait pas acheté le bon cadeau pour Noël ferait mieux d'aller se jeter du haut de la tour d'astronomie si elle se comparait à la Serdaigle. Le problème avec Luna, c'était qu'elle avait eu une éducation différente que celle des autres, ça on ne pouvait pas le nier. Mais est-ce que ça suffit comme raison pour traiter une fille de folle ? On pouvait largement en douter. Certes, elle était différente. Du moins, assez pour que le Serpentard en fasse d'elle est envie de la tuer. Enfin, presque. Elle se doutait qu'il se retenait pour ne pas sortir sa baguette et lui envoyait un sort. Et c'était très gentil de sa part, vu que certains ne se gênaient pas de le faire. Surtout qu'elle ne voyait pas l'intérêt de se défendre. Elle était tranquillement assise, son Chicaneur à la main, alors pourquoi se battre. Évidement, elle aurait pu le faire même si le garçon paraissait plus âgé qu'elle. Les séances pour apprendre à se défendre avec l'Armée Dumbledore n'étaient pas inutiles, ils s'étaient tous améliorés, mais Luna restait tout de même non violente. Du moins, tant qu'elle le pouvait. Si elle était face à un servant de Voldemort, c'était sûre qu'elle se battrait. Elle croyait Harry quand il disait qu'il était revenu et en train de rassembler ses forces, et la preuve lui avait été annoncé par un de ses amis. Certains mangemorts s'étaient échappés d'Azkaban. D'ailleurs, elle devait voir si son père n'avait pas écrit quelque chose là-dessus.

Elle releva la tête pour voir le Serpentard perdu dans ses pensées. Elle se remit à le regarder, ce qui était un peu flippant. Luna faisait partie de ces personnes qui donnaient l'impression de pouvoir voir à l'intérieur des gens. Aussi, elle savait très bien au fond d'elle qu'il était en train de se dire qu'elle était totalement folle. D'ailleurs, une autre chose qui lui prouvait était la façon dont il l'appelait. Lovegood, son nom de famille. La preuve qu'il ne connaissait pas son prénom, comme beaucoup de gens. Le fait qu'on la considère comme une folle, comme Loufoca avait une conséquence. Toutes ces personnes-là ne savaient pas qu'elle s’appelait Luna. Ou alors ne le retenaient pas.

C'était la deuxième fois qu'il lui demandait un renseignement sur une des créatures qu'elle évoquait. Et sûrement la dernière. Luna n'était pas étonnée qu'il ne sache pas ce qu'étaient des nargoles. Ils se cachaient tellement bien et peu de gens savaient à quel point ça pouvait être dangereux. Ce qui était quand même dommage. Il faut connaître son ennemi avant de l'affronter. La preuve, Luna avait rajouté quelques jours avant les décorations de Noël un talisman à son éternel collier fait à partir de bouchons de Bièraubeurre.

« Ils infestent le gui, tu ferais mieux de te méfier. »

Pudding. Il venait de lui répondre qu'il y en avait toujours au banquet de Noël et Luna en était très contente. Elle aimait le pudding et ne dirait d'ailleurs rien de plus au Serpentard dessus. Ce qui lui ferait encore plus penser que Luna était folle, mais de toute façon, elle commençait à avoir l'habitude.

« Tu m'appelles Lovegood pour pas dire Loufoca. »

Encore une affirmation, à croire que la Serdaigle était en train de l'énerver pour le forcer à lui lancer un sort. Mais pour cela, il faudrait qu'elle ait un but à cela, et Luna n'en avait aucun. D'ailleurs, ça se voyait, elle était occupée à regarder les tableaux, assise par terre d'un air rêveur. Après avoir dit quelque chose comme cela, la logique voudrait qu'elle lui dise son prénom, mais elle n'en fit rien. Luna était le contraire de la logique de toute façon. Et elle allait encore en fait la preuve en montrant que c'était impossible d'avoir une conversation structurée avec elle.

« Même si tu es à Serpentard, tu dois avoir d'autres raisons de ne pas aimer Harry, non ? »

Elle avait dit ça en regardant complètement ailleurs, ce qui pouvait être considéré comme un manque de respect total. Et là encore, on pouvait se poser la même question. Est-ce qu'elle s'en rendait compte?

Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hadès A. Shadow
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2012


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Lun 23 Juil - 21:29

Quand elle se décida enfin à me répondre, elle me dit que les narmachins infestaient le gui et que je devrais me méfier. Comme si on pouvait se méfier de créature qui n'existe pas. Je la regardais par respect comme elle continuait à parler. Elle fit une sorte d'affirmation comme quoi je l'appelais Lovegood pour ne pas dire Loufoca. D'un côté, elle n'avait pas tort, je ne voulais pas spécialement l'appeler par le surnom que lui avait donné mes camarades. Mais d'un tout autre point de vue, on avait pas élevé les hippogriffes ensemble, je n'avais aucune raison de la nommer autrement que par son nom de famille. De toute manière cette fille n'en avait rien à faire du nom par lequel je la nommais, elle était juste dans son monde, présente physiquement mais c'est tout. Pour le moment elle avait délaissé son journal pour regarder le mur d'un air rêveur. Je n'avais aucun envie de lui répondre à ses phrases sans aucune logique, c'est pour cela que je gardais le silence et retombais dans ma contemplation du mur en pensant.

Je me demandais de plus en plus pourquoi je n'avais pas accepté les propositions de Arès et Améthyst. Je savais bien, que c'était parce que je voulais me calmer pour ne pas m'énerver face à eux mais vu les circonstances j'aurais été mieux en leur compagnie. Pour le moment j'étais bloqué dans ce couloir déserté de tout même des personnages des tableaux avec la folle de Poudlard. Je pris un des livre que je venais de prendre à la bibliothèque et l'ouvrit à une page au hasard. Je regardais la potion qui y était traité, la goutte du mort-vivant. Potion intéressante qui plonge une personne dans un sommeil profond. Mais je n'avais vraiment pas la tête à lire alors que j'étais adossé à un mur avec une quatrième année dans les nuages face à moi. Même assis par terre dans ce couloir, je n'aurais pas put me concentrer sur ma lecture. Je refermais donc le livre et le posait à même le sol juste à côté de moi. La blonde ouvrit la bouche et me demanda pour quelle raison je n'aimais pas Harry Fichu Potter. En plus elle ne me regarda pas quand elle parlait c'était vraiment une chose que je ne supportais pas. Pour réponse, j'hésitais entre un mensonge, une semi-vérité ou tout simplement la vérité. Dire les choses tels que je les pensais n'était vraiment pas mon style c'est pour cette raison que j'optais pour lui répondre d'abord à son affirmation sur son nom de famille. Dans ce petit temps, j'aurais largement le temps de trouver une réponse correcte à cette question.


-Je t'appelle Lovegood parce qu'on est pas amis même pas des connaissances. Et je n'utiliserais pas ce surnom dont ton affublé les autres.

Pendant que je parlais, je tournais et retournais ce que j'allais dire sur Potter. Je le hais parce qu'il a gâché ma tranquillité que j'avais trouvé dans cette école ne conviendrais pas. C'était trop vrai. Il est un gêneur sans cerveau et trop griffondor, serait attaquer directement les rouge et or et je n'avais vraiment rien à y gagner. Parler de la coupe des quatre maisons ou de Quidditch était hors de question, je n'en avais vraiment rien à faire de ses petites choses. Plus je réfléchissais moins j'avais d'idée, alors je me lançais à l'instinct, quand j'aurais parlé, je ne pourrais en aucun cas retirer ce que j'aurais dit. Peut-être quelques regrets pour mes mots mais rien de plus.

-Il attire trop l'attention sur cette école et sur sa petite personne.

Je savais bien que mon ton était froid et laissait transparaître tout l'agacement que me faisait ressentir ce sale mioche. J'espérais qu'elle éviterait ce sujet pour la suite de notre ébauche de conversation mais rien n'était vraiment sûr avec elle comme je m'en étais rendus compte depuis qu'elle m'avait heurté dans ce couloir. Elle avait qu'un point en sa faveur, elle ne parlait pas pour comblé le silence. Puisque je n'avais vraiment rien à faire, je repris le livre que j'avais reposé peu de temps avant et l'ouvrit à l'index et je regardais attentivement toutes les potions décrites dans l'ouvrage et je trouvais celle sur laquelle je devais faire mon devoir de potion. Alors j'ouvris le livre à la page 118 et regardais les ingrédients de la potion Felix Felicis. Dans ma tête, je faisais le résumé de mes connaissances sur chaque ingrédients et sur leurs ordre d'ajout pour savoir les interactions entre eux. Pris par une impulsion, je levais la tête et fixais la jeune fille. Une question trottait dans ma tête depuis le début.

-Qu'est ce que tu fais dans ce couloir d'ailleurs? Personne ne vient jamais ici.

Je l'avais enfin posé, maintenant je m'attendais à n'importe quel réponse insensée de la part de la jeune fille. J'avais déjà compris qu'elle ne répondait jamais directement aux questions qu'on lui posait. Avec le peu de recul que j'avais, je me demandais pourquoi j'avais même essayé de lui poser une question. Je ne fis plus attention à ma camarade et replongeais dans ma lecture des pages relaxantes du livre. Lire m'avait toujours aidé à retrouver mon calme, les livres avaient comme un pouvoir sur moi. Quand j'en ouvrais un qui me plaisait vraiment, je pouvais rester des heures avec sans rien voir d'autre. Celui-là, c'était pas vraiment le cas, mais il m'aiderait pour agrandir mes connaissances et voir surtout il était bien pour me relaxer. J'étais un peu dans ma bulle en lisant, bien que je ne me coupais pas du monde extérieur. Quand j'eus finit toute ma page sur la potion, je louchais discrètement sur le journal, le Chicaneur, de la gamine. Peut-être que je trouverais des nouvelles normales et qui apporterait des faits réels et pas les mensonges de la Gazette. Au pire, j'attendrais la lettre de mon père, lui me dirait ce qu'il se passait dans le monde magique. Si j'avais un peu de chance ma mère ne serait pas au manoir quand il écrirait et il pourrait me donner des nouvelles précises.

Quand je pensais à ma mère, enfin à ce qui avait été ma mère au début de ma vie et qui était maintenant une inconnus vivant au même endroit que mois pendant deux mois des fois deux mois et demi dans l'année. J'avais les poils qui se hérissait, si un jour je choisissais le côté du seigneur des ténèbres, elle serait en partie fautive de mon choix. Mais je savais bien qu'elle ne le savait pas et que mon frère et moi n'existions plus pour elle comme elle n'existait plus pour nous. Je sortis de mes pensées morose pour ne pas mélanger ma colère à cette émotion. Je secouais un peu la tête comme si ce geste pouvait effacer mes pensées précédentes, je savais bien que non mais c'était plus fort que moi. Je regardais une nouvelle fois la page et relus certains passages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   Ven 27 Juil - 16:38

Luna savait que ce qu'elle disait n'intéresser pas du tout le Serpentard. Il s'en fichait sûrement royalement des nargoles et devait faire partie des gens qui pensaient qu'elle les inventer. Tant pis pour lui. Il ne se rendait pas compte qu'elle essayait de tous les protéger en les prévenant. Les nargoles étaient des créatures dangereuses et redoutables en période de fête. Ils profitaient de l'allégresse générale, ce qui les rendait encore plus redoutables. Pauvres gens qui allaient finir à l'infirmerie à cause d'eux. Ils auraient du lire le Chicaneur.

Luna ferma son journal au moment où il lui expliqua pourquoi il l'appelait Lovegood. Évidemment, elle ne l'écouta pas. En fait, elle avait dit ça alors qu'elle s'en fichait. Ça l'avait un peu étonné qu'il ne l'appelle pas par le surnom débile qu'on lui avait donné, mais elle restait tout de même fidèle à elle-même. C'est-à-dire qu'elle se fichait pas de la façon dont on l'appelait. En fait, elle s'en fichait déjà qu'on l'appelle.

En tout cas, ce garçon ne paraissait pas du tout s'intéresser à leur conversation, si on pouvait appeler ça comme ça, puisqu'il était en train de lire un livre sur les potions. Quelle idée de lire quelque chose comme ça. Il était pire que Hermione. En même temps, c'est normal pour un Serpentard d'aimer les potions puisque leur directeur de maison était le professeur de cette manière et qu'il les avantageait. Luna, elle, n'avait jamais aimé les potions, ni le professeur qui devait sûrement être celui qui la traitait le plus de folle.

Luna rigola quand il lui dit pourquoi il n'aimait pas Harry. Un petit rire clair et presque moqueur. Elle s'était dit qu'il était peut-être différend vu qu'il avait eu une attitude différente de celle des autres élèves de sa maison avec elle, mais finalement, il n'était pas à Serpentard pour rien. La plus grande partie des élèves qui détestait la bande Potter dans cette école lui reprochait toujours de trop attirer l'attention sur lui. En fait, ce n'était qu'une bande de jaloux qui ne supportaient pas de voir Gryffondor battre Serpentard. Et que quelqu'un qui ne déteste pas les moldus puisse avoir autant importance.

« Ah. Je vois. »

Elle marqua une petite pause. Ce qu'elle allait dire n'allait sûrement pas plaire à ce Serpentard, mais personne ne savait vraiment si Luna le réalisait.

« En fait, tu es juste comme tout le monde. »

Elle se leva, son journal fermé à la main quand il lui demanda ce qu'elle faisait dans ce couloir. Elle fit un grand sourire rêveur puis affirma quelque chose qui paraissait totalement improbable après quatre années passées à Poudlard.

« Je retournais à ma salle commune et je me suis perdue. D'ailleurs, je devrais continuer de chercher. »

Après avoir prononcé ces mots, Luna partit sans rien dire, sans laisser à ce garçon le temps de lui faire la moindre réflexion sur ce qu'elle avait à propos de lui et de sa haine pour le célèbre Harry Potter.

Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Incident fâcheux dans un couloir (Luna)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Incident fâcheux dans un couloir (Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux frères, un bavard et un farceur [PV]
» Obama, Sarkozy: la guerre des ego. (Que le ton a changé depuis!)
» caniche noir dans le couloir de la mort (adopté)
» Colère dans le couloir
» PV . Fuite d'eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chant du Phénix :: Le Flood :: La corbeille :: Anciens rps-