AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 I wanna be your princess (Fred)

Rakel Peleonor
avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 13/06/2012


Identité
Élève de: 6ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: I wanna be your princess (Fred)    Lun 30 Juil - 15:48


Cette rencontre assez particulière avec Fred Weasley m'avait toute retournée, je devais avouée qu'il ne m'avait pas laissé de marbre, mais je savais aussi que je voulais tout ce que je ne pouvais pas avoir. Une histoire d'amour entre Gryffondor et Serpentard ne pouvait pas exister, mes parents en étaient la preuve. Nous venions de deux mondes différents et incompatible. J'avais finalement réussit à le chasser de mes pensées, du moins je faisais mon possible pour que se soit le cas. De toute façon, mes journées étaient assez remplit, et comme toujours, je passais beaucoup de temps à m'entrainer, c'était encore la meilleure façon que j'avais trouvée pour m'empêcher de trop penser. Solution radicale, et puis bien sûr, à présent il était hors de question d'aller faire une douche dans les vestiaires de hommes, je préférais encore attendre d’accéder à ceux du château. Non pas que j'y avais de mauvais souvenir n'aller pas croire ça.

Mais comme toujours, c'est lorsque l'on s'y attendre le moins que les choses nous tombe dessus. Et à vrai dire ce fut alors que j'étais installée à table pour le diner que je me mangeais ce coup de massue en pleine face. Pas au sens littéral, certes mais tout de même. Égale à moi même, je portais mon uniforme ce soir là, ma petite jupe plissée noire, et mon pull, ma cravate verte et argent était desserrée et mon chemisier ouvert prouvant que la fin de la journée était proche au vue de mon relâchement vestimentaire. Je jouais avec mon écharpe aux couleurs de ma maison en écoutant mon amie parler alors que je croisais son regard. A vrai dire je ne l'avais jamais vraiment remarqué jusqu'à présent, j'étais trop occupée à essayer de l'oublier pour ça. Mais ses prunelles marrons plongées dans les miennes me déstabilisaient au plus au point. Je finis par détourner les yeux, gênée, et alors que mon amie me demandait si je l'écoutais, je ne pouvais me rendre compte que d'une chose, non je ne l'écoutais absolument pas. Le bruit ambiant, cette chaleur, cette atmosphère me donnait l'impression d'étouffer. Je crois que se fut lorsqu'elle me demandait si ça allait que je me rendis compte que ce n'était pas le cas. Je bredouillais un excuse qui ne sortie de nul par et que n'avait pas le moindre sens avant de quitter mon banc et après un regard vers le rouquin, prendre la fuite vers le couloir.

L'air frais qui provenait de l'extérieur semblait me faire du bien, je retrouvais mes esprits. Frissonnant légèrement à cause du froid, je fini par m'installer sur les marches resserrant mon écharpe autour de mon cou, me rendant compte à quel point j'avais l'air ridicule.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred Weasley
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 16/07/2010


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: I wanna be your princess (Fred)    Lun 30 Juil - 21:30

Enfin ! Enfin, nous allions pouvoir dîner. Il me semblait avoir attendu ce moment depuis une éternité, déjà. Peut-être car ce midi j'étais bien trop occupée pour aller manger. Occupé à quoi? Disons que je faisais quelques recherches. A propos d'une jeune fille, que j'avais récemment rencontrée. En fin de compte, je scrutais le moindre recoin de l'école dans l’espoir de la revoir, mais c'était probablement une mauvaise idée. J'avais réalisé que bien trop tard que si je voulais la retrouver, ce serait plus simple à l'heure du repas, dans la grande salle. Lorsque tous les élèves étaient regroupés, et non pas éparpillés aux quatre coins du château. Je me rendais donc dans la grande salle, surveillant la moindre jeune fille aux cheveux bruns dans l’espoir de trouver cette demoiselle. Demoiselle qui m'avait bien plu, il fallait l'avouer. Cela n'avait strictement rien à voir avec sa nudité, lors de notre rencontre hein, détrompez vous ! Elle me semblait simplement drôle, pleine d'humour, et vive d’esprit. Ces quelques critères suffisaient à me plaire, j'avais donc envie d'en apprendre un peu plus sur elle.

Mon regard se posait alors tout d'abord sur la table de Poufsouffle, où j'examinais avec précision chaque fille assise. Aucune ne correspondait à Rakel Peleonor. Je fis de même avec les Serdaigles, en vain. Il ne m'était d'aucune utilité de vérifier à celle des Gryffondor, sachant que je connaissais à peu près tout le monde. Il ne restait qu'une solution : elle n'avait pas faim. Oui, c'était soit ça, soit... elle se trouvait à la table des vipères, ce que je ne pouvais pas imaginer. Je commençais alors à manger, quelque peu déçu, mais le doute persistait en moi. Et si? Je levais alors les yeux vers la table des vert et argent avec appréhension. Très vite, mon regard se posait sur elle, affublée des couleurs de sa maison. Le choc. Je m'étais intéressée à une Serpentard. Honte sur moi. Ah oui, j'avais honte et pourtant, je ne parvenais pas à détacher mon regard sur siens, comme hypnotisé. Je me rendait compte, un peu trop tard, que je n'aurais pas du la regarder ainsi en remarquant à quel point elle était mal à l'aise. Tellement mal à l'aise qu'elle se leva pour quitter la grande salle.

Je ne sais absolument pas qu'elle mouche m'avait piqué, mais je sortis de table à mon tour pour la suivre. J'avais l'impression d'être un stalker, je me sentais vraiment idiot. Pourtant, je continuais jusqu'à me trouver face à elle, assise dans les escaliers. Je lui lançais un regard presque accusateur, puis m'installais à ses côtés. Je ne parlais pas immédiatement, je laissais s'écouler quelques secondes avant de parler sur un ton quelque peu sarcastique.

« Serpentard, hein? »

Je ne la regardais plus, comme si je m'interdisais cette proximité avec quelqu'un de la maison adverse. J'étais venue lui parler de mon plein gré, et je savais que c'était une erreur. Pourtant, je ne pouvais plus reculer, plus maintenant. Et puis, je sentais que c'était la chose à faire, peu importe mes préjugés sur cette maison.

« Le match est pour bientôt. On va vous écraser. »

Cette fois ci, je fis l'effort de tourner mon regard vers elle, avec un petit sourire en coin. Je venais de faire la chose la plus inattendue de toute mon existence : sourire à un serpentard. Le pire dans toute cette histoire, c'est que je ne pouvais pas la haïr simplement car elle portait ces couleurs. D'accord. Je ne savais absolument pas comment me comporter à ce moment présent. Moi, Fred Weasley, je manquais d'assurance ! Cela ne m'étais jamais arrivé auparavant, pourquoi fallait il que ce soit maintenant?!


_________________________________
Activités illégales?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakel Peleonor
avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 13/06/2012


Identité
Élève de: 6ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: I wanna be your princess (Fred)    Mar 31 Juil - 0:32


Les Serpentards étaient réputés pour être froid et calculateur. Il faut dire que ne pas agir sans réfléchir évitait pas mal d'emmerde, je le savais depuis le temps, et pourtant j'avais agis sans réfléchir, j'avais quitté cette pièce simplement parce que j'en avais besoin. J'avais eu cette désagréable sensation de suffoquer alors que mon regard n'arrivait pas à se détacher du sien. Le contact froid de la pierre sur mes jambes me ramenait à la réalité, et à une réalité qui ne me plaisait pas du tout. Des bruits de pas s'approchait de moi. Nez plissé et yeux fermés, je ne cessais de me répéter que c'était sans doute un prof ou un élève de ma maison qui venait voir ce qui se passait, mais rapidement je dus me rendre à l'évidence, c'était Fred Weasley en personne qui avait choisit de me rejoindre. Je devais avouer que je ne comprenais pas réellement la démarche après tout il était réputé pour sa haine viscérale envers les gens de ma maison. Alors que je l'observer tandis qu'il s'approchait de moi, je sentis son regard accusateur. Se fut radical, un serpentard attaqué réagit toujours, me redressant, mon regard se fermait, je me renfrognais. Je n'étais pas réellement d'humeur à jouer la gueguerre entre lion et serpent.

Je n'avais pas prononcer le moindre mot, observant le fond couloir, du moins jusqu'à ce qu'il se décidé à prononcer le nom de ma maison, comme si il s'agissait d'une sentence fatale. Grimaçant légèrement, je tournais mon regard vers lui, l'observant en silence, il ne me regardait même pas, j'avais la sérieuse impression d'avoir la peste à cet instant. Oh je n'irais pas jusqu'à dire que c'était une première fois, c'était un comportement assez commun.

"Et je suppose que c'est un problème."

Le ton avait sans doute été plus cassant que je ne l'aurais souhaité, mais je n'appréciais guère le ton employé, je me faisais juger simplement à cause de la couleur de ma cravate. Mais si parfois j'appréciais être une peste, je n'avais pris aucun plaisir à jouer les dures. A vrai dire il me laissa soudainement j'étais perplexe, et lorsqu'il se mit à parler du match de Quidditch, on appelle ça passer du coq à l'âne. Je ne m'attendais pas réellement à ça, et je ne pus que sourire, secouant la tête légèrement amusée. A cet instant, j'avais laissé filer mes inquiétudes, et pourtant elles avaient été nombreuses à me traverser l'esprit, rien que le fait que je devrais justifier d'être sortie en plein repas en compagnie d'un Gryffondor, mais au final, ça n'avait pas la moindre importance, je m'en foutais royalement. J'avais été si bien en sa compagnie, j'avais apprécié cette situation assez étrange, et j'avais envie que ça continue aussi étrange que ça puisse paraitre.

"Parce que tu crois que je vais te laisser gagner? Non je ne me laisserais pas distraire par ton corps d'Apolon, ils comptent sur moi, cette faiblesse m'est interdite."

Mon ton s'était fait plus doux, je ne gagnerais rien à jouer au plus costaud, au contraire, j'avais décider d'être plus intelligente que la plus part du temps. C'était d'ailleurs pour ça que j'avais choisis l'humour, et puis après tout ça caractérisait pas mal ce que nous avions vécu jusqu'à présent. J'avais du mal à garder mon sérieux en pensant à cette étrange rencontre, et puis je devais avouer que j'appréciais cet homme, alors pourquoi m'interdire sa présence simplement parce qu'il appartenait à la maison des rouges et argent.

"Et puis je trouve qu'on a déjà un avantage, tu es déjà fou de moi plus que 6."

Cette fois je ris de bon coeur, ne quittant pas mon sourire assuré, pourtant ce n'était pas si simple que l'on pouvait croire.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred Weasley
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 16/07/2010


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: I wanna be your princess (Fred)    Mar 31 Juil - 1:23

J'appréhendais quelque peu sa réaction, au fait que je sois venue la voir ainsi. Tout d'abord, elle s'était pas mal renfrognée dès que j'avais prononcé le nom de sa maison. Elle pensait probablement que j'allais de suite la mépriser ou autre chose de ce goût là. C'est ce que j'avais cru moi aussi, au départ, mais ce n'était pas ce qu'il s'était passé. Non, j'avais simplement engager la conversation, peut-être un peu mal à l'aise sur les bords, mais je l'avais fait. Aussitôt, Rakel avait sembler libérer et c'était mise à plaisanter. Je préférais qu'elle se comporte ainsi, plutôt qu'utiliser le même ton froid comme précédemment. A vrai dire, cela ne lui allait pas vraiment, ces paroles et ce visage de marbre. Je suppose que si elle était dans cette maison, ce n'était pas pour rien, mais un sourire était ce qui lui allait le mieux.

« Parce que tu crois que je vais te laisser gagner? Non je ne me laisserais pas distraire par ton corps d'Apolon, ils comptent sur moi, cette faiblesse m'est interdite.»

Je ne pu m'empêcher de rire à sa remarque. Peut-être un peu nerveusement aussi, soulagé de voir qu'elle ne me blâmait pas à cause de mes préjugés. Finalement, elle était le genre de fille à ne pas aimer les stéréotypes des maisons, c'était certain. Malheureusement, j'avais toujours nagé en plein dedans et cela m'avait empêcher de voir que parfois, certain n'était pas de simple fouines. Quoi que, je ne connaissais pas encore très bien la jeune fille, peut-être qu'elle était en train de me jouer un tour, depuis le début? En réalité, je n'étais pas vraiment d'humeur à jouer la carte de la paranoïa. J'allais simplement essayer de ne pas me comporter comme un imbécile avec elle, et je verrais pas la suite si elle vaut la peine que je me fasse renier par ma famille et mes amis ou non.
La brunette continuait alors dans sa lancée, en insinuant que j'étais déjà tombé dans ses filets, à tel point que je serais un boulet pour mon équipe. Elle me cherchait, en plus ! Et bien elle allait me trouver.

« Ah, tu crois ça? Tu va voir, je vais te subjuguer avec mes muscles, à tel points que tu iras marquer dans ton propre camp ! »

Je ponctuais ma phrase par un petit coup de coude et un clin d'oeil charmeur. Après ça, une sorte d'alarme se mise à résonner dans ma tête, en criant "CONTACT AVEC UNE SERPENTARD." C'est vrai, c'était affreux. Je venais d'enfreindre l'un des seuls règlements que j'avais toujours respecter jusque là. Celui que George et moi s'étions imposés il y a fort longtemps, à propos des serpentards : "aucun contacts, à moi que ce soit pour les frapper." Quoi qu'un coup de coude pourrait être quelque chose qui fait mal. Mais, il y avait aussi cette règle, qui disait "Flirt interdit avec les vipères." ... Non non non. Je n'étais absolument pas en train de flirter. A cette idée, je grimaçais. Je ne savais plus comment agir. Ainsi, je pensais un instant à me rapprocher de Rakel, et la seconde d'après, je souhaitais m'en éloigner le plus possible. Je ne cessais de me dire "si quelqu'un nous voyait...", si bien que je passais tout mon temps à surveiller les portes et autre passages. Je les surveillais si bien que dès lors que je vis une ombre à la chevelure rousse franchir le pas de la grande porte, je bondissais pour me cacher derrière les escaliers. Ridicule dites vous? Non, à peine. Je me risquais alors à jeter un oeil à l'individu en question. C'était Ron. Par Merlin, HEUREUSEMENT que je m'étais caché à temps. Une fois qu'il fut passé, je sortais de ma cachette pour m'asseoir de nouveau près de Rakel.

« Désolé, j'avais cru voir l'une de mes groupies. Tu ne peux pas savoir à qu'elles points elles sont collantes parfois... »

J'avais prononcé ces mots sur un ton exagérément narcissique, histoire de mieux faire passer le fait que je me sois caché à cause de mon frère. Cela ne devait pas être très flatteur pour Rakel, de savoir que je ne voulais pas être vu en sa présence. J’espérais simplement qu'elle comprenne.

_________________________________
Activités illégales?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakel Peleonor
avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 13/06/2012


Identité
Élève de: 6ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: I wanna be your princess (Fred)    Mar 31 Juil - 16:53


Le Choipeau ne se trompe jamais. C'était une chose qui se vérifiait très bien sur moi, j'étais capable de passer de l'ange au démon en quelques secondes. Généralement ma présence proche de Gryffondor me poussait toujours à montrer les dents, ennemi naturel dirions nous, et pourtant je me sentais bien en compagnie de Fred, c'était assez perturbant, mais après tout j'adorais Alex qui était elle aussi une rouge et or. Mais c'était différent, en tant que proche de Drago, j'avais du mal avec l'idée de discuter avec un Weasley, c'était comme Potter, je ne pouvais pas m'imaginer faire ami-ami avec lui. Disons que c'était de mauvaise habitude, et pourtant je ne semblais pas réellement inquiète. Bien sûr on me reprocherait de trainer avec un Weasley, mais il fallait être réaliste, j'étais un prédateur, je n'avais pas peur d'affronter des personnes qui voudraient se confronter à moi. En faites pour le moment je me contentais de passer un bon moment.

Je riais amusée, à vrai dire j'étais persuadée que l'homme qui me ferait cet effet n'était pas encore né, en particulier lorsque Drago se trouvait non loin. Il fallait être réaliste, il y avait des histoires qui me hantaient et qui étaient loin d'être terminée, même si je me mentais à moi même. Je posais ma main sur son bras, sans même m'en rendre compte, riant de bon coeur.


"Tu les connais vraiment pas, ils m'enverraient un cognard dans la tête avant que je n'arrive vers nos buts, dans le meilleur des cas. On a pas la défaite facile que veux tu."

Oh que oui, je savais que les Serpentards n'étaient pas du genre à faire des cadeaux y compris aux leurs. D'ailleurs je ne leur en voudrais pas, bien au contraire, faire perdre mon équipe, jamais, j'aimais autant finir à l'infirmerie avec une vilaine blessure.

"De toute façon, ça ne serait pas marrant de jouer dans défi, on ouvrira les paris en temps voulu.... Même si je suis sûre de gagner."

Je lui tirais la langue amusée du moins jusqu'à ce qu'il se planque pour ne pas être aperçu avec moi. Une petite grimace prit naissance sur mon visage, mais je ne bougeais pas d'un pouce. Il avait honte à ce point de se faire voir en ma compagnie. C'était tout bonnement vexant, après tout j'étais jolie, intelligente, douée, bref, même si j'avais aussi mon lot de défaut je n'étais pas non plus le genre de personne que l'on fuit habituellement comme la peste. Tout ça à cause de ma tenue verte et argent. Alors qu'il reprenait sa place à côté de moi, je ne pris même pas la peine détourner mon regard vers lui. Ce soir il apprendrait une chose les Serpentards sont suffisamment fier pour ne pas avoir à supporter ce genre d'insulte sans broncher. Je resserrais mon imposante écharpe autour de mon cou, et regrettais de ne pas avoir prit ma cape, qu'importe.

"J'imagine et il ne manquerait plus qu'elles te voient en compagnie d'une vipère ça casserait totalement ton image."

Le pire dans tout ça c'était que j'avais prononcé ces paroles sans la moindre haine, assez étrange d'ailleurs, au contraire j'avais l'air assez déçue, malgré le petit sourire que j'affichais. Je n'étais ni stupide, ni aveugle, je connaissais parfaitement la réputation de ma maison, et pourtant je me refusais d'accepter ce traitement. La plus part d'entre nous ne le méritais pas.

"Si ça peut te rassurer je ne suis pas du genre à casser ton image."

Je me redressais, effaçant les plis de ma jupe, ce petit sourire aussi agaçant que mystérieux sur le visage. Je m'approchais doucement de son visage, prenant appuie sur mes genoux. Je pouvais même sentir sa respiration contre mon visage. On aurait pu croire que je m'apprêtais à l'embrasser, mais c'était mal me connaitre. Je me contentais de me mordre légèrement la lèvre avant de déclarer le plus simplement possible.

"Tu n'imagine même pas ce que tu loupes, Casanova."

Puis me redressant d'un bon je lui adressais un petit clin d'oeil avant de prendre la direction des grandes portes. A cette ci il était bien sûr interdit de sortir, et puis quoi? Ca n'avait jamais été ce genre de petits détails qui pouvait m'effrayer.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I wanna be your princess (Fred)    

Revenir en haut Aller en bas
 

I wanna be your princess (Fred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fred Weasley
» 01. Girls just wanna have fun !
» Fred Poulin
» Ça va exploser ! - Fred
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chant du Phénix :: Le chateau :: Rez-de-chaussée :: ◍ Grande salle-