AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.

Jordan MacLane
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 22


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.   Ven 3 Aoû - 15:06

Il y a des matins comme ça où on prit pour qu'il se passe quelque chose d'intéressant. Un truc amusant, histoire de ne pas passer la journée entière à s'ennuyer dans sa salle commune par exemple. C'était ce que Jordan était en train de se dire en ce moment même. Bien sûr, il savait qu'il aurait des choses à faire, mais pour l'instant il s'ennuyait énormément. À quoi bon réviser puisqu'il allait être en vacances. Il pouvait par contre écrire une lettre à ses parents, pour leur demander pardon de ne pas revenir à la maison pour les fêtes, pour la deuxième année de suite, surtout que cette fois-ci il n'avait pas vraiment de raisons valables. Bien sûr, l'année dernière il devait soutenir le champion de sa maison pour le bal de Noël, mais là, c'était juste pour profiter une dernière fois de ses amis, du château et du plaisir d'embêter Rusard.

Jordan n'avait jamais été très patient quand il s'agit de s'amuser, et ça ceux qui le connaissaient suffisamment le savaient. Aussi, alors qu'il était en train de pester sur l'heure qui n'avançait, il était en train de se demander si la personne avec qui il avait rendez-vous ferait encore exprès d'arriver en retard, ce qui allait sûrement être le cas. Elle était simplement désespérante. Oui, elle. Parce que la personne que Jordan était pressé de voir était tout simplement Jolene, une autre Poufsouffle. Bien sûr, ce n'était pas que ça pour le blond. Avant tout, elle était quand même sa meilleure amie, la personne avec qui il avait le plus embêté Rusard durant toute sa scolarité. Une fille qu'il trouvait totalement géniale, mis à part quand c'était lui qu'elle décidait d'embêter.

Le Poufsouffle avait pris la direction de la cour extérieure. Il marchait d'un pas rapide, bien qu'il n'y ait aucune chance d'arriver en retard, puisqu'il était partie avec dix minutes d'avance de sa salle commune. Et même si le temps de descendre du troisième étage réduisait ce temps, il n'avait aucune idée d'où pouvait se trouver Jolene. Autant dire qu'il ne lui restait plus qu'à attendre. Presque comme d'habitude en fait, puisque normalement il avait un paquet de cigarettes, aujourd'hui vide, pour l'aider à patienter. Bien sûr, il trouvait toujours un moyen de faire autre chose. Il regarda avec attention un groupe de fille, des Serdaigles, qui passaient pas très loin de lui et se précipita pour aller leur parler avec un grand sourire. Voilà comment il réussissait à être ami avec tout le monde. Bien sûr, ce n'était que des gens comme ça, à qui il tenait avec modération.

Ces filles étaient gentilles et belles. De loin, on pourrait sûrement penser qu'il était en train de les draguer, ce qui n'était pas vraiment le cas. Jordan ne draguait jamais ouvertement quelqu'un pour obtenir quelque chose de lui. C'était plus subtil que ça. Bizarre même. Aussi bien que personne ne s'en rendait vraiment compte puisque de toute façon elles ne les intéressaient vraiment. C'était juste histoire de sympathiser avant que la personne qu'il attendait arrive enfin. Qu'est-ce qu'elle était longue quand même. Ce n'était pas possible ça. Il se promit alors de faire quelque chose, il ne savait pas encore quoi, pour se venger d'elle, puisqu'elle l'avait fait attendre, une fois de plus. Peut-être lui faire subir la même chose, ce qui était hélas du déjà-vu. Il soupira discrètement. Il ne lui restait qu'à imaginer une bonne farce pour se venger d'elle en fait. Amicale bien sûr. Jamais il ne ferait de mal à ses amis et surtout pas à elle. Il s’ennuierait beaucoup trop sinon. Sérieusement, il n'imaginait pas faire tout ce qu'il avait prévu tout seul. Ce serait limite blasant.

Jordan passa sa main dans ses cheveux blonds et leur fit un énième grand sourire.

« Sinon, vous faîtes quelque chose cette après-midi ? »

En fait, il avait envie de se balader un peu vu qu'il n'avait rien de très intéressant à faire. Du moins, pas encore. Bien sûr, peut-être que Jolene allait arriver et lui proposer un plan presque foireux totalement intéressant. Enfin, c'était toujours beau d'espérer quoi.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.   Lun 6 Aoû - 16:01

La jeune Poufsouffle restait droite comme un « i » devant le professeur. Elle n'avait pas l'habitude d'avoir des remontrances. Mais cette fois, le contraire aurait été surprenant. On ne s'endort pas impunément en cours. Jolene assumait ses erreurs. Dernière fois qu'elle faisait nuit blanche à discuter avec Jordan ! Foi de Thompson ! Parce que se faire incendier, c'était tout de même très désagréable. D'autant plus qu'elle allait devoir rendre un travail supplémentaire sur le cours qu'elle n'avait pas écouté.... C'allait être un plaisir... Surtout qu'elle adorait l'histoire de la Magie, c'était son cours préféré.... Bon okay, elle était dans la mouise jusqu'au cou. Mais dès qu'elle en eut l'autorisation, elle ne se fit pas prier pour sortir de la salle de cours.

Elle s'arrêta quelques mètres après la porte. Elle passa une main sur ses yeux fatigués, elle avait envie de dormir. Mais il lui semblait qu'elle oubliait quelque chose, mais quoi ? Son esprit fatigué ne trouvait plus. Elle regarda sa montre, une vieille montre à gousset qui avait appartenu à tous les sorciers de sa famille, son frère la lui avait donné la dernière fois qu'il s'étaient vu. Les aiguilles bougeaient avec agilité. Presque 14 heures... Binns l'avait retenu pendant une heure ? Bon sang ! D'un coup, elle se souvint. Jordan ! 13 heures ! En retard !

Elle passa la bandoulière de son sac à son épaule, et se mit à courir à vive allure dans les couloirs et les escaliers, ne ralentissant que lorsqu'elle voyait un adulte, faisant mine d'être la plus sage des demoiselles, pour reprendre de plus belle une fois la personne dépassée. Elle ne mit que quelques minutes à atteindre la cour intérieure. Et là, elle vit son cher et tendre Jordan en train de batifoler avec des élèves plus jeunes, de Serdaigle. Elle ralentit instantanément le pas. Elle réfléchissait à une entrée fracassante pour surprendre son ami. Elle se mit derrière lui, prit un peu d'élan et...

Sauta magnifiquement sur son dos, ses bras saisissant ses épaules, les enserrant, ses jambes allant s'enrouler autour de ses hanches. Un rire raisonna aux oreilles du garçon, un rire moqueur.


« Les filles, ne l'écoutez pas, ce n'est qu'un beau parleur ! Il risquerait de vous briser le cœur ! »lança-t-elle avec un clin d'œil pour les jeunes filles.

Celles-ci pouffèrent, puis dirent au revoir à Jordan. A croire que voir son ami, car il était certain que de ce point de vue, Jolene ne pouvait être qu'un garçon, portant un uniforme masculin, celui que son frère lui avait donné, celui que ses parents n'avaient pas souhaité remplacer. Dès que les filles furent assez loin, Jolene se permit un petit commentaire sarcastique.


« Bientôt tu iras les chercher à la maternelle, Jordy... Faut que tu calmes tes hormones ! »

Jolene colla sa tête sur celle de Jordan. Ah c'était bizarre à dire, mais ce garçon, elle aurait du mal à vivre sans lui. La vie serait trop triste sans lui. Et puis, elle n'aurait plus personne sur qui faire le bébé panda. Sans doute qu'elle était un peu trop lourde pour ça... Mais Jordan était un homme fort, non ?

« Et au fait, je te remercie de m'avoir empêcher de dormir cette nuit... J'ai un devoir supplémentaire d'histoire pour après les vacances, il semblerait que mes ronflements ne s'accorde pas avec ce cours... C'est la dernière fois qu'on fait nuit blanche quand j'ai cours le lendemain ! »déclara-t-elle un peu blasé.

Elle décrocha ses jambes de ses hanches et sauta délicatement au sol. A côté de lui, elle paraissait un peu petite. Mais elle rivalisait avec lui en plans machiavéliques en puissance.


« Bon, on fait quoi ce soir pour emmerliner Rusard ? J'avais pensé à déclencher un feu d'artifice devant la Grande Entrée, histoire de lui faire une bonne frousse ! »
Revenir en haut Aller en bas
Jordan MacLane
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 22


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.   Dim 12 Aoû - 11:21

Bien sûr, Jordan trouvait les filles avec qui il était en train de parler totalement ennuyantes comparées à celle qu'il attendait. Mais de toute façon, elles l'étaient toutes. Toutes ces filles n'étaient pas assez téméraires pour entreprendre un quart de ce qui occupait leur nuit, à lui et à Jolene. Il n'y avait personne d'autre avec qui il oserait embêter Rusard à des heures pas possibles, ou faire des propositions complètement folles, comme aller dans la forêt interdite par exemple. Oui, cette fille était géniale. Mais elle était encore en retard, d'où le besoin de parler et proposer une sortie à ses filles. Bien sûr, ce n'était pas une sortie à Pré-au-Lard, donc rien de très important.

Jordan sentit un choc sur son dos. Enfin, pas vraiment. Il sentit quelqu'un s'agripper à lui. Et dans un cas comme ça, il n'avait même pas besoin de se poser de questions sur l'identité de la personne qui avait fait ça. C'était simple, trop simple même. Il n'y avait qu'une personne qui osait lui faire ça sans risquer de se faire engueuler ou charrier. Une seule personne qui en avait le droit total. Et du coup, même avant qu'elle rigole, parce qu'il s'agissait évidemment de Jolene, son amie qu'il attendait depuis maintenant une heure, il savait que c'était elle et qu'elle aurait quelque chose à lui reprocher. Comme l'attendre en compagnie de ces filles qui étaient quand même un peu jeunes. Mais bon, il trouverait une excuse. Il était devenu très fort à ce jeu-là.

Lui, un beau parleur ? Des fois, il se disait qu'elle abusait vraiment. Bien sûr, ça ne le gênait qu'elle dise parfois des conneries sur son compte, faisait croire aux gens des choses qui n'étaient pas vrai, du moment qu'elle connaissait la vérité. Mais quand même, beau parleur qui brise des cœurs. D'accord il était blond, mais n'était pas à Serpentard et ne s'appelait pas Ewen. Autant dire, qu'il était loin d'être comme ça. Et puis, briser des cœurs ce n'était pas son genre. Loin de là. Lui il préférait les réparer. Il leur adressa donc un geste de la main avec un petit sourire quand elles partirent. Elles étaient gentilles quand même. Mais bon, son rendez-vous avec Jolene passait avant tout. C'est vrai, il n'y avait que les abrutis pour abandonner leur meilleure amie pour une bande de filles.

Des fois, il se disait que s'il ne l'adorait pas à ce point, il l'aurait peut-être tué depuis longtemps. Bon c'est vrai qu'il était loin d'être violent. Il ne se voyait pas faire de mal à quelqu'un, sauf dans des cas particuliers. Mais son histoire d'hormones, ça c'était un peu trop. Genre ces filles l'intéressait pour quelque chose de plus intime qu'une simple balade entre amis. Sérieusement, c'était une blague. Comme elle le disait elle-même, elles étaient bien trop jeunes. Mais Jordan ne pouvait pas donner cette explication plate et inutile pour la Poufsouffle toujours perchée sur son dos. C'était ennuyeux à mourir. Il prit alors un petit air choqué.

« Mais voyons ma Jojo. Tu sais très bien que c'est pas pour moi. C'est pour Gaby. Le pauvre, je voulais lui offrir une copine pour Noël tu vois. »

Puis il éclata de rire. Gabriel était un autre élève de Poufsouffle, plus jeune qu'eux, qu'ils adoraient. Mais souvent, Jordan aimait bien lui faire des blagues, ou plutôt proposer à Jolene d'en faire. C'était un moyen affectif de montrer qu'ils étaient là avec lui. Jordan soupira intérieurement. Son amie était toujours perchée sur son dos. Cette habitude lui manquerait l'année prochaine, quand il ne serait plus à Poudlard, ça c'était sûr. Porter cette fille, c'était un jeu. Marrant, qui choquait. Un jeu parfait en fait.

« Un devoir supplémentaire ? Grâce à moi ? Tu l'as dit à Binns au moins ? Il adorait m'en donner à l'époque. Enfin bon, on verra ça au bon moment. »

Le bon moment. Pour les devoirs de vacances, ça signifiait surtout le dernier moment. Quand il n'y aurait plus personne à embêter. C'est-à-dire les derniers jours des vacances. Parce que bon, ils étaient à Poufsouffle tout de même. Ils n'allaient pas empêcher leurs amis de travailler. C'était quand même méchant. Et ils étaient juste farceur. Il la regarda descendre de son dos et lui ébouriffa les cheveux. Il aimait par ce geste lui rappelait que c'était lui le plus grand. En taille bien sûr. Parce que même s'il était son aîné, il s'en fichait pareil. C'était son égale quand même.

« Ouais ! Ou j'avais pensé en déclencher un dans son bureau. Le pauvre, il s'en remettrait pas. Et faut aussi qu'on prévoie un cadeau farceur pour Gaby à Noël. »

En fait, son rendez-vous super important avec Jolene, c'était juste pour préparer ce qu'ils allaient faire pour embêter tout Poudlard pendant leurs vacances.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


MessageSujet: Re: Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.   Jeu 16 Aoû - 18:58

Jolene eut une moue en entendant l'explication de Jordan. Pour Gabriel ? Eh bien, le pauvre ! La jeune fille donna une tape compatissante dans le dos de son ami.

« Franchement, Gaby a pas l'air d'avoir besoin de toi pour se trouver une copine. Il a réussi à s'attirer l'attention d'une jolie blonde que tu connais bien non ? Et toi, tu veux lui refiler une fille aussi plate pour Noël ? Tu risquerais de le décevoir... »déclara la jeune fille non sans une pointe de moquerie.

Elle n'avait jamais demandé à Jordan si il avait eu une relation très amicale avec un Serpentard bien connu, mais, elle s'en doutait. Le blond avait eu des comportements qui ne trompaient pas ? Notamment quand une rumeur avait vu le jour dans le journal de l'école. Elle glissait de son dos en l'écoutant. Non elle n'avait même pas penser à informer Binns que ce cher Jordan était responsable de son sommeil. Elle aurait peut-être du... Peut-être lui en aurait-il donné un autre devoir pour lui. Cela aurait pu être drôle !


« Tu parles, je lui aurais parlé de toi, il aurait doublé la punition... Et puis, je verrai ça toute seule, parce que je doute franchement de tes capacités en histoire de la magie. Je demanderai plutôt à Eve, lui, il s'y connaît super bien en histoire. D'ailleurs, j'ai franchement du mal à comprendre ce qui l'intéresse là dedans... »répondit-elle avec un air blasé.

Elle lui demanderait peut-être de l'aide pour quelques matière, mais pas celle-là. Non et puis, ils auraient autre chose à faire que leurs devoirs. Jolene souffla sur une mèche de cheveux alors que le grand dadais la décoiffait à sa convenance. Cette habitude qu'il avait était parfois énervante, mais bon, elle aussi l'était, alors elle le laissait faire. Elle se recoiffa tout de même grossièrement, histoire de ne pas ressembler totalement à un épouvantail, déjà qu'elle en avait l'étoffe.


« Arrête, le but c'est de l'embêter, pas de le tuer ! J'aimerai pas avoir une mort sur la mémoire, même la sienne après tout ce qu'il nous a fait subir ! Non, dans le hall à la limite, mais faudrait trouver un moyen de rendre les feux inoffensifs, je ne voudrai pas qu'on brûle un élève... »répondit-elle avec un air un peu plus sérieux.

Jolene avait beau être une grande farceuse, elle n'en restait pas moins quelqu'un qui faisait attention aux autres. Elle voulait faire rire, non pas pleurer.


« Mais tes parents devraient pouvoir nous renseigner pour un tour de ce genre non ? Par contre, pour Gabriel, je dois t'avouer que je n'ai pas vraiment d'idée... Créer des potions pour que toutes les filles tombent folles amoureuses de lui pour quelques minutes ? Ce serait drôle... Mais difficile à mettre en œuvre. Et puis, on lui fera peut-être un vrai cadeau non ? »demanda-t-elle en attrapant le bras de Jordan.

Elle commença à marcher, son cher ami à ses côtés. Elle était bien avec lui, Sa fatigue s'était presque volatilisée. Vraiment, ce garçon était exceptionnel. C'était presque dommage de savoir qu'il n'était pas l'homme de sa vie dans le sens premier du terme. Certes, il serait toujours présent dans sa vie, mais pas vraiment main dans la main, juste côté à côte, à se soutenir sans passer dans l'intimité totale. Ce qui était peut-être mieux au final. Mais cette réflexion lui fit penser à quelqu'un qu'elle aimait autant, voire plus encore que Jordan. Gabrielle.


« Oh par contre, j'ai gagné mon pari mon cher Jordan. Il faut croire que je suis plus doué que toi avec les filles n'étant plus au bac à sable. »dit-elle avec malice.

Elle posa sa tête sur l'épaule de Jordan, les yeux perdus dans le vague.


« Et tu sais quoi ? Je crois que je suis amoureuse. C'est drôle hein ? Moi, amoureuse, c'est un comble. »soupira-t-elle.

Elle lâcha le bras de Jordan, et se mit face à lui, marchant à reculon.


« Bon et du coup, tu arriverais à arranger un rendez-vous à Gabriel avec Ewen ? Franchement, je suis sûr que Gabriel ne choisirait pas ce type s'il n'y avait pas quelque chose de sérieux entre eux. J'en suis certaine ! Et puis, on sera là pour prévenir la blonde qu'il faut pas blesser notre Gaby. Non ? »

Oui, quand elle a une idée, elle ne la lâche pas !
Revenir en haut Aller en bas
Jordan MacLane
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 22


Identité
Élève de: 7ème année
Animal: Hiboux/ Chouette
Ton inventaire?:

MessageSujet: Re: Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.   Sam 18 Aoû - 21:56

Sa relation avec Jolene avait toujours été différente de celle qu'il avait avec ses autres amis. Et tout ça, bien avant de la considérer comme sa meilleure amie. Avec cette fille, tout était plus simple, plus marrant. En fait, quand ils étaient ensemble, c'était un peu comme si le sérieux n'existait plus, ou plutôt n'avait jamais existé. Bien sûr, ça pouvait paraître malsain, une relation comme ça, mais il avait très bien réussi à prouver le contraire. Dire les choses comme on le pense à n'importe quel moment n'avait rien de mauvais. Et dire des conneries toutes les trente secondes non plus. Et puis, les Poufsouffles avaient besoin de rire et de s'amuser, il ne fallait pas l'oublier. Dont Gabriel. Parce que même si Jolene semblait penser le contraire, Jordan était persuadé qu'une bande de filles comme cadeau de Noël lui ferait plaisir.

Il grimaça. Une jolie blonde qu'il connaissait bien. Là, elle parlait forcément d'Ewen et de la rumeur dans le Canard Ensorcelé. Satané Serpentard quand même. Il n'avait aucune confiance en lui quand il s'agissait de Gabriel. Le petit Poufsouffle était trop jeune pour réussir à survivre à un Ewen qui le harcelait. Et comme elle le disait elle-même, Jordan connaissait assez bien Ewen pour savoir qu'il n'autoriserait jamais qu'il approche son protégé préféré.

« Mais Jojo... Ewen c'est le mal. Et le pire, c'est qu'il a même pas de cookies. Alors tu vois, je préfère qu'il voie une fille plate, faut le protéger notre petit Gabou. »

Mais pourquoi des cookies ? C'était une très bonne question. En fait, Jordan ne détestait pas vraiment Ewen. Il avait juste peur de ce qui pourrait ressortir d'une relation entre lui et Gabriel. Et encore, il faudrait qu'il puisse y avoir une relation, ce qui n'était pas aussi sûr que le journal de Poudlard voulait bien l'avouer. Il faut se méfier de ce que dit la Pote des Potins, c'est bien connu. Et c'est de là que viennent les cookies. Logique, non ? D'accord, non. Il avait juste voulu accentuer le côté dramatique de la situation. Et puis, c'était bon les cookies, alors ils auraient qu'à passer dans les cuisines en rejoignant leurs salles communes, ce qui ne feraient pas un énorme détour, pour en demander aux elfes de maisons.

Jordan soupira. Elle n'avait pas tort. Binns aimait le calme et ne pas être dérangé pendant ses cours. Sauf que le blond était simplement le contraire même du calme. Autant dire que le professeur d'histoire de la magie devait tout simplement le haïr. Oui, voilà. Finalement c'était simple. Autant dire que Jolene s'était peut-être trompée en se disant qu'il aurait doublé le travail. Il aurait été capable de le tripler même s'il en avait eu l'occasion. Et trop de devoirs, ce n'est pas bon pour vacances. Ça tue le moral, ça empêche de faire des conneries, d'explorer le château et de piéger Miss Teigne, l'espèce de créature malfaisante qui appartenait à Rusard, le concierge.

« Pas faux, pas faux. Par contre, comment oses-tu douter de mes capacités ? C'est bien connu que Grindelwald est considéré comme le plus grand porteur de tutu rose de notre siècle. Et qu'ils ont fait une représentation du Lac des Cygnes avec Dumbledore. »

D'accord, il méritait des baffes des fois, il l'avouait. Mais ça l'avait toujours fait rire de changer les événements historiques importants pour les rendre complètement idiots et sans sens. Il rigola un peu en pensant à ce que son amie avait dit. Demander de l'aide à Eve. Voilà une bonne idée pour finir ses devoirs rapidement et s'amuser encore plus.

« Tu crois que Evechou m'aidera moi aussi si je lui promets un rendez-vous galant avec la géniale personne ? »

Non, Jordan n'était pas narcissique ou quelque chose du genre. Il trouvait juste ça marrant, parce qu'il savait qu'en réalité, Eve avait du mal à le supporter depuis qu'il avait fait de lui sa victime préférée. Mais ils n'étaient pas là pour parler de tous les élèves de leur maison, ce qui pouvait en fin de compte, être un sujet extrêmement intéressant. Tous les Poufsouffles sont géniaux, c'est bien connu. Le blond se reconcentra sur la raison de leur présence ici. L'organisation du plan pour faire déprimer Rusard. Enfin, officiellement, l'embêter. Mais entre Jolene et lui, et les jumeaux Weasley qui était, il fallait l'avouer, également des maîtres dans ce domaine, Rusard finirait sûrement un jour à Sainte Mangouste pour essayer de retrouver le goût de la vie.

« Les feux inoffensifs. Oui, mes parents m'ont appris comment faire l'été dernier. Heureusement, je me verrais mal leur demander par hiboux avec l'autre cruche qui vérifie nos courriers. Et pour Gaby, j'ai pas encore réfléchi au cadeau piégé. Un truc bien ridicule, pour qu'il soit rouge de honte peut-être. Il est mignon dans ces cas-là. Et puis, tu imagines vraiment que j'allais ne pas offrir à mon petit frère un cadeau digne de ce nom ? »

Il prit un air offensé, sans l'être vraiment. Mais c'était marrant, il aimait bien paraître choqué ou quelque chose comme ça quand Jolene lui faisait ce genre de remarque. Ça enlevait le peu de sérieux qu'on pouvait trouver à leur conversation. Il se mit à marcher à côté d'elle en l'attendant parler de pari. Mais quel pari ? Bon, il en faisait souvent, c'est vrai, ce qui pouvait expliquer ça. Mais il ne se rappelait vraiment pas d'en avoir fait un mentionnant le bac à sable. Ou alors, elle disait vraiment ça pour l'ennuyer.

« Bac à sable ? Joleeeeene t'abuses ! »

Puis, lorsque son amie recommença à parler, Jordan fut choqué. Genre, plus que la normale. Jolene. Sa Jolene. La fille la plus exceptionnelle qu'il connaissait. Amoureuse. Amoureuse. Amoureuse. En fait, il bloqua sur ce mot-là. Ça ne pouvait pas être possible. Elle ne pouvait pas vraiment l'être, ça devait être une blague de mauvais goût. Elle ? Amoureuse ? Oui, une blague. Mais avant qu'il n'ait le temps de dire quoi que ce soir, elle avait renchaînait sur l'idée d'obtenir à Gabriel un rendez-vous avec Ewen. Non sérieusement, elle croyait quoi là ? Que l'idée de voir Gabriel avec le Serpentard allait sortir de sa tête la nouvelle complètement folle qu'elle venait de lui annoncer ? Il la regarda droit dans les yeux. Là, il était vraiment choqué.

« Jolene. Attends. Tu te fiches de moi ? Amoureuse ? Mais de qui ? Et surtout, pourquoi ? »

Question con. Pourquoi elle était tombée amoureuse. Genre elle allait répondre à une chose pareille. Déjà, il fallait être à moitié dérangée pour avoir une réponse. Et en plus, la dire à Jordan, qui rigolait de tout, ce n'était pas forcément une bonne idée. Mais, il ne faut pas croire, le Poufsouffle pouvait devenir très sérieux parfois, et même avec Jolene. En même temps, vu l'information, il n'avait pas vraiment le choix. Elle l'aurait sûrement tué sinon, surtout qu'il savait qu'elle en était capable. Elle était têtue quand même. D'ailleurs en parlant de têtu, elle avait réinsisté pour Gabriel, alors autant qu'il lui donne une réponse maintenant, sinon il savait qu'il n'aurait plus jamais la paix.

« J'verrais ce que je peux faire pour le rendez-vous. Mais au moindre faux pas, il n'approchera plus jamais Gabou... »

L'idée de voir ces deux-là ensemble n'était pas spécialement bonne. Mais bon, ce n'est pas comme si elle lui laissait le choix, bien au contraire.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Meurs ! Mais juste 6 minutes et demie sinon tu me manquerais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Temps de peinture
» mais juste une fois dans le chalet (if u know what i mean) ✰ bibou
» LOUANA - Je ne veux pas la gloire, mais juste rester en vie.
» Je deviens fou, non à cause du Sérum mais juste de venir ici (Batou)
» ... Ok c'est du flood. Mais juste un petit coucou - From Tanagra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chant du Phénix :: Le chateau :: Rez-de-chaussée :: ➣ Cour extérieur-