AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games


avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 12/08/2012


MessageSujet: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Dim 12 Aoû - 19:42

Kerran Kellermaan
Andy Sixx



Identity Card ~

    Prénom & Nom : Kerran Kellermaan (Nom de scène : Damon)
    Date de Naissance : 13 Décembre 1902, soit 93 ans.
    Lieu de Naissance : Krasnoïarsk
    Sexe : Masculin
    Maison désirée : Serpentard
    Patronus : Un Cobra
    Miroir du Risèd : Non, désolé les vampires ne reflètent pas dans les miroirs… Plus sérieusement, il se voit, lui et Aidan, main dans la main. Un sourire posé sur leurs lèvres, et des tresses de cuirs autour de leur poignet. Et de la neige partout. Absolument partout.


Story ~

    Caractère & Physique :


Kerran est parfait. Point.

Tu parlais avec une amie. Mais soudainement tu te tais. Tu ne sais pas pourquoi. Ce que tu sais, c’est qu’une sensation bizarre te prend. Lente mais diablement efficace. Tu frissonnes : sans raison apparente. Tu sens ton cœur battre plus vite, et puis doucement tu te tournes. Tu poses tes jolis yeux sur cette personne. Un homme. Il est grand : il dépasse la majorité des personnes qui l’entourent. Un mètre quatre-vingt, peut-être un peu plus, tu ne saurais dire réellement à cette distance. Tu te sens minuscule, et pourtant tu as envie qu’il pose son regard sur toi. C’est magnétique. Tu as presque envie qu’il vienne glisser ses jolies lèvres pâles contre sa gorge, et sentir son souffle contre ta peau. Tu le fixes. Tu observes ses cheveux bruns… Des cheveux asymétriques qui tombent sur un visage fin et pâle. Un visage parfait. Une peau lisse sans le moindre défaut. Ses yeux aussi t’intriguent. Ils sont bleus clair : éclat de glace brute. Pourtant, tu aurais parié qu’il y a quelques secondes, ils étaient carmins… Mais tu n’hallucines pas. C’était le cas.

Il continue d’avancer, et tu suis sa progression. Il s’approche de toi et de ton amie. Ton cœur s’emballe de plus belle. Tu devines sous cette chemise aux premiers boutons ouverts, et plaquée contre le corps de cet homme, qu’il est bien fait. Musclé. Tu devines sa silhouette à travers. Comme tu les aimes. Il est grand et fin, les épaules larges et carrées, musclées, et imposant, sans pour autant faire armoire à glace. Il s’approche encore, et tu peux alors voir bien mieux son visage. Sa main vient remettre une mèche en place. De longs et fins doigts. Des doigts de pianistes, qui semblent être douce… Mais aussi froide. Sûrement à cause de cette couleur si pâle, tu te dis. Un nez droit, aquilin, parfait. Des joues lisses, légèrement creuses, sans pommettes saillantes.
Tu ressentais parfaitement bien, dans chacun de ses gestes, cette assurance innée. Et une souplesse, et une grâce, une démarche qui te faisait tout de suite penser aux félins. Tu avais la sensation qu’il pouvait bondir au moindre de ses pas. Bondir à ta gorge par exemple. Mais il était sensuel et sinueux comme un serpent…

Tu recules un peu, désireuse de détacher ton regard de cet homme. Mais tu n’y arrives pas. C’est plus fort que ta volonté, tu as besoin de le regarder. Besoin qu’il te regarde. Et soudainement, je te regarde. Mon regard croise le tien, et un sourire en coin, charmeur, un brin narquois naît sur mes lèvres. J’ai parfaitement conscience de ce que je créé chez les autres, et je sais exactement ce que tu ressens maintenant. De l’envie à l’état pur. Et puis une peur nouvelle qui se nourrit de tes entrailles. Tu veux que je m’approche : je le fais. Tu veux que je te touche : j’effleure ta joue de mes longs ongles pâles… Des ongles ô combien dangereux. D’un clignement de paupière, je pourrais te rompre le cou. Parce que j’aurais envie de te goûter.

Aujourd’hui, je suis un chanteur. Un chanteur qui se fond dans la masse. Mais quoique je fasse, cela ne sera jamais réellement le cas. Je suis trop grand. Trop différent. Trop présent. Je suis un prédateur. J’aime charmer. Et j’obtiens toujours ce que je désire. Si mon corps est parfait, c’est parce que l’on m’a désiré ainsi. Si il est dénué de toutes cicatrices, c’est parce que nul ne peut laisser sa trace sur moi. Si je peux courir plus vite, bondir plus haut, et frapper plus rapidement, et tout un tas d’autre chose… C’est parce que l’on m’a transformé.

***

Aidan (guitariste) : « Kerran ? … Oui, bien sûr, c’est mon meilleur ami. Ce que je peux dire de lui…Comment dire. Il est incroyable ce mec. Je vous explique. Il arrive à être adorable et détestable en même temps. Parfois, tu ne sais pas si tu es censé le remercier ou lui en coller une. Il est du genre à te rendre service, limite attentionnée ou mignon, mais il va toujours trouver une manière pour te rabaisser avec ses paroles. Te rappeler que toi, t’es une merde, ou qu’il a fait ca juste parce qu’il était obligé. Que c’était une question de survie, sinon il l’aurait pas fait. Kerran est incroyablement con, nous sommes d’accord. Ou alors il adore tout simplement les joutes verbales. Il ne se prend pas pour d’la merde, mais pas pour Dieu non plus. Parfois il peut être très égocentrique, et après tout le contraire. Je crois qu’il en abuse, exprès pour qu’on…. Ne l’aime pas vraiment, et qu’on le laisse tranquille. C’était comme si il se donnait un air extrêmement superficiel et méprisable… Mais c’est pas vrai. Il ment ! En tout cas, Kerran est adorable avec ses fans. Ouais ses fans. Pas ses groupies... »

Jude (guitariste/violoniste) : « Je connais Kerran depuis… Quelques années déjà. Il a beaucoup changé, il faut dire, et il fait souvent semblant que la célébrité lui ait monté à la tête, ne serait-ce que pour nous faire rire après un concert ou tout ça. Mais c’est le premier à vouloir signer des autographes, ou faire des photos avec nos fans, même quand il y a vraiment trop de personnes dans la salle. C’est aussi le premier à nous remettre à notre place si on prend un peu trop la grosse tête. Bon, c’est vrai, que si on ne le connait pas ce don juan, on pourrait le détester. Prendre tout au premier degré ce qu’il dit. Mais il aime jouer, il aime provoquer, alors forcément il provoque, et il titille. Plus on lui répondra, plus continuera. En pire. En faite… Il dit tout ce qu’il pense. Vous savez, on dit que seule la vérité blesse ? Parfois il la formule d’une manière tellement crue que ouais, il nous blesse. Mais on sait que ce n’est pas méchant. Sauf quand on se prend vraiment bien la tête avec lui. Mais même c’est si particulièrement agaçant, c’est une langue de pute avec une répartie incroyable. Il a souvent raison. Alors forcément… »

Angelique (batteur) : « Kerran il est complètement taré. C’est un alcoolique anonyme qui fume des pétards tous les soirs, et qui danse sur son lit avec Aidan et Jude quand on a trop bien géré les concerts. Il est déjanté. Il est excentrique. Franchement, faut pas peur de se faire remarquer quand on traine avec lui. Même quand on était pas encore connu. Mais genre. Kerran c’est la classe incarnée. Il me fait juste kiffer, ce type ! Bon après, c’est un véritable goinfre. Qui prend pas un gramme et ca me gave. Sans vilain jeux d’mots. »

Dean (bassiste) : « Kerran est… Solitaire. Il aime bien se retrouver seul de temps en temps. C’est lui qui écrit beaucoup de nos chansons, et… Je pense qu’il souffre. Je ne sais pas vraiment de quoi, et je pense qu’il ne nous le dira jamais, même si nous sommes ses amis. Sa famille, comme il dit. Il est toujours là pour nous, à nous aider quand il le faut, quand on a un soucis. Mais il est pudique, ou… Enfin il n’aime pas que l’on se mêle de sa vie. Si on veut l’aider, ou le réconforter, généralement, il nous envois chier. Kerran fait beaucoup de chose par fierté. Et il n’a qu’une parole. Il déteste les mensonges, et la trahison. C’est vrai il a beaucoup d’honneur. Et de secret. Il est mystérieux. On sait à la fois beaucoup de choses sur lui, et tellement peu. Je sais qu’il adore bouffer de la glace à la vanille devant les vidéos qu’il fait de nos concerts, mais je ne sais pas où est sa famille. Kerran, il faut le connaître, et le comprendre pour l’apprécier. Sinon ouais. C’est une véritable petite peste, doublée d’une pétasse qui pense qu’à son cul, et ses beaux yeux. En gros. *rires*. »

Ce qui dégouline de Kerran, ce n’est pas seulement une arrogance innée. Ce sont des manières, des expressions, une façon d’être qui marquent. On pourra dire ce que l’on veut, le chanteur, on ne l’oublie jamais. Il est là. Vous l’avez dans la peau, dans le crâne, dans le cœur. Que cela soit en bien ou en mal. Terriblement charmeur, il aime plaire, et adore encore plus savoir qu’il plaît. Kerran, c’est le diable. On l’adule, on le déteste, on le méprise, mais on le veut tout de même. Et lui, il sourit toujours. Il a un petit air arrogant, narquois, terriblement agaçant, là, qui étire ses lippes, des lueurs provocatrices dans ses prunelles, amoureusement réhaussé par ses cils. Ouais. Kerran il adore énerver les gens, il adore les agacer, il adore qu’on le déteste. Il prend son pied à ce qu’on parle de lui. Il se contrefou si on l’aime ou pas. Tant qu’on ne l’oublie pas.

Kerran est possessif. Terriblement possessif. Et jaloux. D’une manière maladive. Il s’énerve rarement, et heureusement pour vous. Car oui, Kerran est plutôt quelqu’un de passionné. Brusque. Ses émotions prennent possession de son être, et guide sa langue et ses crocs. Ses poings aussi. Oui, Kerran est un vampire. Il aime contrôler les choses, et les choses qui lui appartiennent… Sont à lui. Et seulement à lui. Même si c’est une personne. Il ne sait pas partager. Il ne veut pas partager. Et pour ça ou autre chose, il manipule. Il fait mal. Ouvertement. Il n’y a que lui qui compte, et sa propre personne. Oui, il est égoïste. Il se moque si les gens souffrent pour qu’il puisse obtenir ce qui lui revint de droit. Il a tellement fait attention à eux, à une époque, alors non. Maintenant il vit pour lui, et pas pour les autres. Il ne reculera devant rien. Mensonge, manipulation, intimidation, ou même charme. Tous les moyens sont bons pour obtenir ce que l’on souhaite. Il est extrêmement calculateur.

Kerran c’est un animal. Mais il porte constamment une muselière. L’arrogance, l’égocentrisme, le narcissisme : c’est l’animal qui gronde tout bas. C’est un animal solitaire, qui adore mêler son ombre à la nuit et à fuir dans les alizées. Il aime se sentir libre, et pour rien au monde il ne désire renoncer à cela. Enfermez-le, mettez-lui une laisse autour de la nuque : même si il tient beaucoup à vous, il partira. Sans se retourner. Sans revenir sur ses pas. Sa liberté, c’est tout ce qui lui reste à présent. On y touche pas. Il est maître de sa vie.

Oui bon. Il lui arrive parfois d’être gentil. Mais même si c’était spontané, il trouvera quelque chose pour se rabaisser lui-même et lui avec. Il vous offre des vêtements ? C’est parce que vous étiez mal habillé. Il sort prendre un verre avec vous ? C’est parce qu’il avait pitié de votre âme esseulée. Il vous trouve charmant ? C’est parce que vous ressemblez à une pétasse siliconée. Il vous aime ? Ah non, désolé, ca c’était une blague. Il vous adore ? Non, mais c’est parce que sans lui, vous serez totalement perdu.

Kerran, pour vous anéantir.
Amen.


    Histoire :


« Bonsoir messieurs ! Sachez que nous sommes ravis que vous puissiez nous accorder cet interview, après votre dernier concert pour un long moment… Car comme nous le savons tous, tous les deux, Hallow et Damon vous allez terminer vos études, et donc mettre vos carrières de côté un petit moment. Pour l’occasion, nous voulions revenir sur vos pas ! Dites-moi, vous venez d’où tous les deux ? »
DAMON : .... *Petit haussement de sourcil.* Personnellement, je viens de la cuisse de Jupiter. Je suis un demi-dieu vivant, et tous les soirs, je vais rendre visite à mon oncle Poséidon et..... *se fait couper. *
HALLOW : *Secoue négativement la tête en riant doucement.* Wow... "Demi-dieu". Rien que ça ? *Le fixe, tout sourire.* Pour ma part c'est bien moins extraordinaire et comparable que les origines de Damon. Je suis né à Seattle, avant que mes parents ne décident d'aller s'installer à Londres il y a de cela peut-être six, ou sept ans.

Ouais. Je suis né en Russie, si tu savais ma pauvre petite femme. Bien avant que tes parents soient nés. J’étais jeune. J’ai grandis. J’ai changé. Je suis un vampire. Oui, c’est vrai. Un vampire sauvage. Vous savez. Ceux qui sont abandonnés par leur créateur, alors qu’ils sont censés être des instructeurs pendant au moins un demi-siècle. J’étais sanguinaire. Sauvage. Violent. J’étais un animal. Et pleinement. Et puis j’ai grandis. J’ai évolué. J’ai appris à contrôler cette créature qui vit en moi, qui est devenue moi.
Ouais. Je suis né en Russie, mais je ne pourrais vous dire quand. Je ne pourrais aussi vous dire mon véritable nom. Pas assez discret.


« Votre passion pour la musique date de votre enfance ? Vous venez d’achevez votre tournée, pour votre dernier Album EPIC FAIL. Forbidden Games est de renommée mondiale, que ce soit dans le monde des Sorciers ou Moldus… Comment faites-vous ça ? Une recette magique ? »
HALLOW : Très honnêtement : non. Jouer du piano à l'âge de quatre ans pour une question d'éducation ne m'a franchement pas conquis. *Sourit doucement.* C'est venu bien plus tard, quand j'ai emprunté une guitare à une pote, qu'il n'a d'ailleurs jamais revu. *Petit rire puis hausse les épaules.* Je pense que c’est avant tout parce qu’on aime ce qu’on fait... *Tourne la tête vers Damon.* ... ou alors c'est pour sa voix... ou sa gueule. *Sourit* Il faudrait leur demander.
DAMON : Touché ces deux univers… Ce n’était pas vraiment voulu à la base. Ca nous fait juste bien plus de concert à faire, et c’est totalement différent. Mais franchement si c’était à refaire ainsi, on le referait, sans problèmes !

J’ai longtemps vécu parmi les humains. Pour m’en nourrir principalement. Parce oui, la neige c’est bien, la campagne, et la jungle c’est magnifique. Mais au bout d’un moment, on croise un humain. Et on se rend compte que c’est bien plus délicieux que certains animaux. Et puis on découvre… Ou du moins on redécouvre le monde magique. Parce que oui, cette vie de sauvage, et ce temps passé, j’ai oublié beaucoup de chose. Comme ma famille… Et vaut mieux. Quoi de plus délicieux, que lorsque vous retournez sur les traces de votre passé, on vous apprend que c’est un brun, un vampire, une créature qui a mis à sang vos parents. Votre sœur jumelle. Adorable, n’est-ce pas ?

« On raconte beaucoup que vous vous êtes rencontrés dans un bar… Est-ce que c’est vrai ? »
DAMON : Oui et non. Disons qu'on s'est surtout rencontré à Durmstrang là où nous avons tous les deux commencés nos études. *Petit sourire narquois et jette un regard à Hallow* A cette époque là, je ne pouvais pas le supporter. Le bar c'est après. Bien après. Où on a plutôt fraternisé.
HALLOW : ...Véridique. Une vraie tête à claques. La première fois que je l’ai vu, je crois que je m’en souviendrais toute vie, il m’a broyé les doigts avec sa godasse quand je ramassais mes affaires que j’avais fait tomber par terre dans le couloir. Je ne sais d’ailleurs toujours pas s’il l’a fait exprès. *Soupire.* Forcément on a très mal débuté. *Grand sourire. Jette un regard à Damon.* Le fameux bar… * Sourit.*Quand je l’ai vu jouer de la guitare en entrant, mon estomac s’est retourné. Puis en fait j’suis resté pour l’écouter, p’t’être bien même que j’étais jaloux. Et on s’est lancé un défi à savoir celui qui jouait le mieux. Et on a continué à faire ça chaque semaines.
DAMON : Et puis nous voilà ici.

Je le détestais. Je le déteste encore. C’est une malédiction. Il me fait devenir ce que je ne veux pas être. Gentil. Mou. Adorable. Tendre. Et surtout attentionné. Je fais attention à lui. Je le protège. Je le désire. Ce putain d’âme sœur à la con. Celui qui, quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise et que diable deviendra-t-il, sera toujours celui que je veux. Avec qui je veux tout faire. C’est comme si, depuis le premier instant, quand je l’ai vu, quand je l’ai sentis, une chaîne est venue se passer autour de ma gorge. Chaîne qui lui était relié. J’étais enchaîné. Enfermé. Quoi que je veuille, tout revenait à lui. Et je n’y pouvais rien. Je m’étouffais. C’était affreux. Et je le déteste pour ça. Pour tout ce qu’il fait naître en moi. Pour tout ce qu’il me fait devenir. Alors pour mieux le tenir à distance, je reste, même aujourd’hui, déteste avec lui. Et les autres. Je n’ai besoin de personne. Pas même de lui.

« L’idée de monter un groupe. Elle vient de qui à la base ? Damon, vous dites souvent que vous n’étiez pas destiné au chant, mais à la guitare, à la place de votre ami, Hallow ? Comment cela se fait-il alors que vous êtes devenu chanteur ? »
DAMON : Je joue souvent de la guitare vous savez ? .... *Petit air narquois.* Même sur scène. Non mais, l'idée de monter un groupe, elle m'est venu un soir. J'étais totalement bourré, et je chantais comme une casserole une chanson des soeurs Bizzard. La chanson préférée d'Hallow même... Enfin on disait ca en déconnant et au final.... *Regard vers Aidan.*
HALLOW : … la semaine suivante on fait une maquette de deux, trois chansons. Sans qu’il soit bourré, normal. C’était plus pour voir si on avait nos chances, vous voyez ? On l’a fait transmettre à un petit label du coin, qui nous a proposé de faire un essai avec du vrai matos. Ils ont accrochés.
DAMON : Je joue de la guitare depuis que je suis petit. *Hausse les épaules.* Mais apparement les mecs sont fan de ma voix, alors pourquoi pas. Et tant que j'peux jouer de temps en temps ca me va. *Sourit.*
HALLOW : Fan... N'abuse pas non plus, t'avais juste la voix la plus potable des potentiels membres du groupe...
DAMON : Plus sérieusement, Hallow à tout dis. Mais un duo c’est moins remarquable. Alors on a cherché, et voilà on est un groupe, et on est inséparable !

Depuis que cela existe. Les guitares sont mon dada. Electrique ou pas. Le chant… C’était secondaire. Je ne sais même pas si je chante si bien que cela. Ou si c’est seulement mon aura qui les charme tous. Comme est-ce que vous vivrez-vous ? Sans savoir si c’est réellement pour ce que vous faites qu’on vous aime ? Qu’on vous adore ? Ou si ce n’est juste parce que vous êtes une créature… Née pour séduire. Née pour plaire. Pour rester dans votre crâne, vos pensées et votre peau. Une créature qui devient vos fantasmes. Ah forcément… C’est moins cool tout de suite.

« Hallow, vous êtes sûrement le plus discret de la bande… Mais aussi le plus couru par vos fans. Vous êtes jeune, beau, des études à achever. Comment vivez-vous votre célébrité au quotidien ? »
DAMON : Croyez-moi, il le vit très bien....
HALLOW : *S'éclaircit la voix.* Ouais, pas trop mal. C’est juste chiant de pouvoir se balader tranquille ou aller se faire un ciné sans être constamment accosté. Mais on finit par si faire, puis ce n’est pas trop désagréable quand on sait se faire discret, justement. *Regarde Damon.*

Le plus couru. Tu parles. Ce sont des centaines de mouches qui lui tourne autour à ce petit con. Je me souviens… de la moindre personne qu’il a touché. Qu’il a embrassé. Leurs odeurs qui étaient sur lui. Le moindre de ses amants, ou de ses soit disant petits amis. Si vous saviez… Le nombre de ces jeunes hommes que j’ai fais fuir pour qu’Aidan ne reste qu’à moi. Oui. Aidan est à moi. Il m’appartient. Et a personne d’autres. Non. Je suis son adorable meilleur ami. Celui qui l’aide. Qui prend soin de lui. Qui l’épaule. Je suis là. Il n’a besoin de rien d’autres. Et certainement pas de personnes qui vont l’éloigner de moi. Non.

« Depuis vos débuts, votre style de musique ne cesse d’évoluer. Même l’univers dans lequel vous nous transporter. Vous parlez souvent de drogues, d’alcool, de fêtes, d’obsession, d’amour impossible, de choses taboues. Vous écrivez vos chansons tous ensemble, ou c’est vous, Damon qui vous en chargez ? Et pour ce qui est de la compo ? En bref, comment vous vous organisez tous ensemble, dans le groupe ? Il y a un réel meneur ou pas ? »
HALLOW : Qu'on le veuille ou non il y a forcément un leadeur. *Pointe du doigt Damon.* Comprenez, s'il ne veut pas chanter sur certains sujets, ou sur certaines mélodies, on ne peut pas avancer. *Sourit.* Mais on est un groupe et chacun apporte quelque chose de lui... Et puis, honnêtement, sa voix sans nos instru' fait franchement moins d'effet. Personnellement, je préfère bosser les compo'. Je ne suis pas très doué quand il s'agit s'écrire. *Fixe Damon.*
DAMON : … Meneur, j’en dirais pas tant. Disons que j’aime que les choses soient organisées. Et puis j’aime bien les motiver….
HALLOW : Ou nous torturer…. *rire*

Je suis le meneur parce que je suis organisé. Ou parce que je leur fais peur… J’en sais rien. Oui j’écris les chansons… J’aurais beau dire que ce sont des albums qui racontent une histoire liée, qui évoluent de chanson à chanson… C’est sûrement, souvent mes sentiments. Mes ressentis. Bien plus que des chansons. Si ils savaient que cette hystérie, cette amour, cette douleur née seulement parce que je suis un vampire et emprunt de malédiction…. Ils ne chercheraient plus à comprendre mes textes. Si symbolique, si mystérieux selon eux.

« Plus on est célèbre, et plus les rumeurs courent… Alors si vous le permettez, nous aimerions savoir si certaines d’entre elles sont vrai ou pas. Et en savoir plus sur vous. Vous permettez ? »

DAMON : Non.
HALLOW : *Silencieux.*
DAMON : Bon allez dites-nous tout…


« Nous avons appris que récemment, à la fin de l’un de vos concerts à Tokyo que vous vous étiez fait agresser par un homme. Cela a dû être particulièrement marquant pour vous, non ? »
HALLOW : *Hausse un sourcil.* Exact. Je ne pourrais pas vraiment vous donner les raisons qui ont poussés ce mec à se jeter sur moi aussi violemment - il m'a d'ailleurs fait un œil au beurre noir! - J'ai juste compris "slip". Donc je ne sais pas si c'était un fou ou juste un détraqué sexuel.*Rit, un peu nerveux.* Je me serais fait littéralement passer à tabac je pense, sans l'intervention de...*Jette un coup d'œil à Damon* ...Damon et les gars de la sécurité.

Et je me suis fais un plaisir de retrouver quelques heures après cette vermine qui avait osé poser sa main sur Aidan. Lui faire du mal. Et je me suis fait une gargantuesque joie que de l’étriper. Et son sang était d’un ragoutant nul comparable. Mais je me suis sentis calme. Libéré de cette haine innommable qui m’avait prit quand j’ai entendu crier notre guitariste. Le mien. Il n’y a que moi… Qui ait le droit de lui faire du mal.

« C’est quoi votre moment préféré de la journée ? Et pour ce qui est d’une tournée en général ? Quand vous entrez sur scène ? Quand le public chante avec vous ? »
DAMON : Mon moment préféré ? ... Ah ca c'est quand on rentre d'un concert, qu'on va à l'hôtel. Et qu'Hallow commence à chanter sous sa douche... C'est juste épique ! *Fou rire, et évite un coup.*
HALLOW : Tu crains sérieux...*Plisse un peu les yeux.* ... Quand je dors. Ca m'évite de l'entendre déblatérer des conneries, puis c’est franchement fatiguant...
DAMON : Juste avant de monter sur scène, on stresse à mort. On entend le public crier nos noms... C'est juste magique. Et quand nos fans chantent avec moi, ou même tapent dans leur main, c'est quelque chose de super fort. Faut le vivre pour le comprendre. C'est qu'on partage quelque chose tous ensemble, et c'est magique.
HALLOW : Ouais je crois qu’il a tout dit. Mais je pense que la relation entre un guitariste et son public n’est pas exactement la même. C’est peut-être plus… fusionnel.

J’adore surtout ces moments dans l’hôtel. Généralement je partage ma chambre avec Aidan. Ou Jude. Mais Aidan aime bien faire le fou quand je le filme. Il est adorable. On se tape des délires énormes tous les deux. Et puis il n’est pas pudique. Il se balade torse nu, en boxer, ca le gêne pas. Moi non plus. Je peux admirer cet ange et le désirer en secret. Je peux visionner quand il dort toutes ces vidéos stupides que nous faisons. Je peux le regarder dormir. Je peux caresser sa joue, sa main, ses cheveux. Respirer son odeur. Je peux me laisser à l’idée quelques minutes qu’il est avec moi. Qu’il est à moi. Qu’il partage une once de mes sentiments. Moi, j’adore quand je le réveille en l’embêtant. Ou quand c’est lui. Ou quand on se fait une bataille d’oreillers sur ces lits qui vont quatre fois notre taille. J’aime le voir sortir sous la douche, ou me fusiller du regard parce que je l’ai vexé.

« Dans la presse people, nous avons pu souvent vous voir tous les deux accompagnés. Vous Damon de jeunes femmes, souvent blondes d’ailleurs, et vous Hallow plutôt d’hommes un peu excentrique. Comment vous vivez vos relations amoureuses avec votre célébrité ? Cela ne doit pas être facile tous les jours ? »
DAMON : Pourquoi vous voulez tenter votre chance ?
HALLOW : *Soupire.* Honnêtement je ne sais pas… jusqu’ici mes relations n’ont pas durées assez longtemps pour que j’arrive à déterminer si c’était moi ou la célébrité qui les faisaient se barrer aussi rapidement. *Léger sourire.*
DAMON : On nous approche en tant que stars généralement. Alors comment savoir ?

[i]C’est vrai. Mes fans sont mes amantes. J’aime les femmes. Elles sont belles. Elles ont un goût généralement plus doux et sucrés que les hommes. Mes fans sont mes proies endormies aussi. Oh je ne les tue pas. Je leur fais juste connaître un extase inhumain, qui les plonge dans le sommeil. Et le lendemain elles ne se souviennent que de nos ébats, de cette jouissance. Et je leur laisse dans le crâne que ouais, Damon est un dieu de la scène, et de la baise. Great, non ?
Après ouais, j’dois sûrement avoir une préférence pour les blondes. Aux cheveux longs. Grandes et fines.



« Beaucoup de rumeurs disent que ce ne sont que des apparences. Mais que vous sortez ensemble. Alors…. Info ou Intox ? »
DAMON : Vous aimeriez le savoir.... *Provocateur.* Non, ce type, c'est mon meilleur ami. Mon frère. On sort pas ensemble... Et puis j'aurais bien trop peur de me faire casser la gueule par ses fans... *Jette un regard à Hallow.*
HALLOW : ... *Silencieux.* Hm ? Vous rigolez ? Honnêtement j’ai une tête à me faire ce genre de gars ? Puis, ouais, ça serait presque incestueux là…

Question très mal placée. Tu le sais pas, dindon de journaliste, mais j’ai fais l’amour à Aidan il n’y a même pas trois jours. Un soir. Comme ça. Je ne me rappelle même plus comment cela a démarré. Mais c’était intense. Et puis j’ai tout gâché. Il a tout gâché. Je crois qu’il m’en veut. Mais je lui en veux aussi. Il est con. Il est stupide. Il ne comprendra jamais que si j’enchaîne les coups d’un soir autant que possible c’est pour l’oublier. Je bois. Je me drogue aussi. Je baise. Je joue. Je chante. Je crie. Je l’oublie. Il ne comprendra jamais que ce « tableau de chasse » comme il dit c’est pour tenter d’emplir le vide qu’il laisse en moi. Alors non. J’ai pas envie d’être avec lui. Parce que je sais que je vais le détruire. L’étouffer. Le tuer à feu doux. Le rendre dingue. Le perdre. Et je n’ai pas envie de le perdre. Non. J’ai tellement peur. Si j’étais certain que je serais capable de le rendre heureux… Mais vraiment. Alors oui, je le ferrais. Mais c’est pas le cas. Et puis je n’ai pas envie qu’il me voye comme un monstre. Un meilleur ami, c’est.. bien, non ?

« On dit que vous venez tous les deux de familles riches à la base. C’est vrai ? »
HALLOW : Hm… Riche ça dépend avec qui on compare... On ne fait pas partis des plus grosses fortunes. Disons que ma famille gagnait assez pour vivre convenable et parfois s’offrir quelques sorties. Mais ils n’ont jamais été très dépensiers. Tout le contraire de moi.
DAMON : *Hausse les épaules.*

Une famille pauvre. Très pauvre. Deux parents. J’avais une sœur jumelle aussi. Et puis j’avais deux grands frères. On vivait dans la misère. Mes deux grands frères sont partis faire la guerre tu sais. C’est pour ça que je ne les ai pas tué quand je suis devenu fou et vampire. On a vécu dans la famine, dans la maladie. Et moi je les ai tous tué… Parce que j’avais faim. Parce que j’avais personne pour m’aider, me guider, me retenir. Parce que je suis une erreur. Et que je n’aurais jamais dû survivre….
Mais oui sinon, je dis souvent que je viens d’une famille riche. Un merdeux de rebelle. Histoire qu’on me méprise un peu. Mais on m’aime encore plus…


« Vous passez pour de jeunes rebelles de la société qui crient leur haine. Ou du moins c’est ce que les parents disent de vous. Pourtant nous pouvons remarquer que vous êtes plutôt engagé dans vos chansons. Elles portent toutes pour la plupart, des messages. Et puis dans vos actions. Surtout vous Damon. Pourquoi ? »
DAMON : Je trouve votre question stupide. On est pas tous né avec des lingots d'or dans la bouche. Je suis matérialiste, sérieux, j'adore avoir la plus performante guitare, ou les jeans que je veux, ou le dernier balais pour faire des folies. Mais on a pas tous les moyens. Alors ouais souvent je passe mes étés à faire du bénévolat en Afrique, que ce soit moldu ou pas d'ailleurs. Et puis pour ce qui est des chansons... Peut-être que cela permet à certaines personnes à se sentir moins seules.*Agacé.*
HALLOW : *Souffle tout bas.* Ca se voit pas, mais il lui arrive de penser à d’autres personnes qu’à lui. *Sourit.* Vous savez les parents disent beaucoup de choses. Les chansons sont engagées, oui, parce qu'on conçoit la musique comme telle. Un moyen de véhiculer quelques choses qui a du sens et de l'intérêt, et pas sur ce que la chouette du voisin à fait la nuit dernière...

C’est peut-être ma rédemption à moi. J’ai envie d’aider toutes ces familles, tous ces gens dans la misère. Pour leur donner une deuxième chance. Et oui, je voyage beaucoup. Je me suis longtemps caché en Afrique… Alors c’est un peu comme chez moi maintenant.

« On a pu voir sur Internet (Invention moldu, qui stocke toutes sortes de photos et textes.) où même dans nos presses, des petites extraits de petites vidéos… Oui oui ! De vous deux ! Enfin surtout de vous Hallow… Où vous êtes totalement… déchaînez ! Alors c’est quoi tout ça ? Vous cachez bien votre jeu ? »


DAMON : *Hilare.*
HALLOW : Elles n'étaient pas destinées à être diffusées... *Lance un regard noir à Damon et essaie de garder un air détaché.* Hm. Bah écoutez, c'est comme ça... que je décompresse, avant ou après un concert... *Sourit un peu.* Maintenant vous connaissez mon secret pour mon calme légendaire sur scène.

« Bon, si vous faites vos études. C’est que vous ne souhaitez pas être des stars de la chanson toute votre vie ! Vous voulez devenir quoi après tout ça ? »
DAMON : C'est bien Rock Star, non ? ... *échange un regard avec Hallow.* Vous le découvrirez peut-être un jour qui sait...
HALLOW : Aucune idée. *Réfléchis un peu* Hm… Pour l’instant ça me plait de faire des concerts. Peut-être que dix ans faudra que je change de vocation et c’est pas à ce moment là que j’aurais envie de refoutre les pieds dans une salle de cours. *Rit un peu.*

« Merci pour le temps que vous nous avez consacrez et nous vous souhaitons tous bonne chance pour la fin de vos études ! »

DAMON : Ah… j’ai un dernier truc à truc. On a une surprise pour les élèves de Poudlard ♥ hihi. *clin d’œil*




Behind the Screen ~

    Pseudo : Khaless
    Forum : Triple Compte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Dim 12 Aoû - 19:46

*arrive comme le fan parfait*
KERRAAAAAAAAAAAAAAAAAN ! ♥

Bref, rebienvenue ! x)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 09/08/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Lun 13 Aoû - 1:03

Un Vampire (: Je sens que notre relation ( parce qu'il en faut bien une ^^ ) va être huuum explosive ? x) Sinon bah RE RE RE Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 12/08/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Lun 13 Aoû - 1:31

Merci ~
Les guitaristes ont débarqué aussi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 63
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 24


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Lun 13 Aoû - 6:07

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mar 14 Aoû - 15:53

Re-bienvenue ! J'aime les vampires Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 12/08/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mar 14 Aoû - 17:25

Merci Kev' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 108
Date d'inscription : 13/06/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mar 14 Aoû - 21:36

Bienvenue parmi nous

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 35
Date d'inscription : 29/07/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mar 14 Aoû - 22:29

Bienvenue à mon tortionnaire ! ;_;

_________________________________
"N'y pense même pas..."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 12/08/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mer 15 Aoû - 1:21

Merci Miss !

Et si j'y pense très fort, ma douce ~
thx.

C'est terminé !
Victoriiaaa viens me valider et je te fais un bisou ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 185
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mer 15 Aoû - 7:45

Ouuuui un bisous. ~
Bref, Kerran est trop classe. <3

Validé à Serpentard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 36
Date d'inscription : 12/08/2012


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mer 15 Aoû - 15:54

Doublement fois merci, miss Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 22


MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   Mer 29 Aoû - 16:11

Salut salut, bienvenue ! Very Happy

_________________________________
Tout le monde à un côté sombre.♥





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlard.one-forum.net

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kerran Kellermaan •• The Forbidden Games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maelstrom Games
» Mon Games Day...
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» Maelstrom games..
» nouveautés a la VPC games workshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le chant du Phénix :: Entrée en matière :: Présentation :: Fiches validées-